André Gerin : “Le Front de gauche est une coquille vide”

Agenda électoral oblige, la traditionnelle cérémonie des vœux d’André Gerin à la presse s’est transformée en un rendez-vous entièrement dédié à la présidentielle 2012. Le député du Rhône est arrivé avec un document de douze pages sous le bras, intitulé “Redonnons des couleurs à la France”. Une ébauche de programme national comportant une quinzaine de points balayant sa vision des enjeux institutionnels, politiques et économiques.
Candidat déclaré à l’investiture du PCF, André Gerin se positionne d’abord comme le candidat de l’anti-sarkozysme. Mais pour parvenir à battre la droite, il convient en premier lieu, estime-t-il, de “tourner la page des années Mitterrand”, autrement dit de l’union de la gauche qui a vu le PCF décliner “dans une démarche d’effacement devant le PS”. Or la stratégie du Front de gauche choisie par les instances de son parti, avec Jean-Luc Mélenchon comme candidat probable, relève à ses yeux de la même démarche.

“C’est une coquille vide, un OVNI politique. Mélenchon et son parti n’ont aucun enracinement, ni militant ni électoral. La direction du PCF les fait exister au détriment du Parti communiste, alors qu’il faut bien voir qu’ils sont les supplétifs du PS. Le verbe révolutionnaire de Mélenchon est trop récent pour être sincère.”
La reconquête de l’électorat populaire est selon André Gerin la clé du redressement du parti communiste. L’ancien maire de Vénissieux ne craint donc pas de regarder en direction des électeurs du Front national. “Nous avons abandonné à Le Pen la référence à la nation, la défense de l’identité de la France, le souci de la souveraineté et de l’indépendance nationale, le sentiment d’appartenance à un État protecteur et régulateur. À nous de priver le FN de cette force de séduction (…). Arrêtons de crier au populisme à la moindre occasion”. Et d’observer à ce propos : “Parmi ceux qui ont voté Marine Le Pen à Hénin-Beaumont il y a sans doute beaucoup d’anciens communistes ; je ne pense pas qu’ils soient fachos.”
“La gauche et le PCF doivent s’emparer de ces questions”, insiste-t-il. “Tel est le sens de ma candidature”.

Une pensée sur “André Gerin : “Le Front de gauche est une coquille vide”

  • 27 janvier 2011 à 18 h 12 min
    Permalink

    les tyrannosaures du PCF qui ont entrainé celui-ci dans sa chute vertigineuse veulent-ils de nouveau celui-ci dans une fosse septique encore plus profonde que les derniers 2.5 % des présidentielles ? A eux de voir… Car entre Gérin, Gremetz et les autres diplodocus, va y a voir du monde à gauche ! Je ne méprise pas quant à moi les communistes, mais faudrait voir à se montrer un peu plus stratège et politique, et surtout… réalistes !

  • 27 janvier 2011 à 18 h 12 min
    Permalink

    les tyrannosaures du PCF qui ont entrainé celui-ci dans sa chute vertigineuse veulent-ils de nouveau celui-ci dans une fosse septique encore plus profonde que les derniers 2.5 % des présidentielles ? A eux de voir… Car entre Gérin, Gremetz et les autres diplodocus, va y a voir du monde à gauche ! Je ne méprise pas quant à moi les communistes, mais faudrait voir à se montrer un peu plus stratège et politique, et surtout… réalistes !

  • 27 janvier 2011 à 18 h 12 min
    Permalink

    les tyrannosaures du PCF qui ont entrainé celui-ci dans sa chute vertigineuse veulent-ils de nouveau celui-ci dans une fosse septique encore plus profonde que les derniers 2.5 % des présidentielles ? A eux de voir… Car entre Gérin, Gremetz et les autres diplodocus, va y a voir du monde à gauche ! Je ne méprise pas quant à moi les communistes, mais faudrait voir à se montrer un peu plus stratège et politique, et surtout… réalistes !

  • 27 janvier 2011 à 18 h 12 min
    Permalink

    les tyrannosaures du PCF qui ont entrainé celui-ci dans sa chute vertigineuse veulent-ils de nouveau celui-ci dans une fosse septique encore plus profonde que les derniers 2.5 % des présidentielles ? A eux de voir… Car entre Gérin, Gremetz et les autres diplodocus, va y a voir du monde à gauche ! Je ne méprise pas quant à moi les communistes, mais faudrait voir à se montrer un peu plus stratège et politique, et surtout… réalistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *