Veninov : reprise en vue

Le pire est-il derrière ? Alors que depuis plusieurs semaines, les salariés de Veninov dénonçaient la mise à mort de leur outil de travail, un rebondissement inattendu leur a rendu le sourire vendredi. Un investisseur a en effet décidé d’injecter dans le capital du groupe Eilich, propriétaire des anciens établissements Maréchal, la somme nécessaire à un redémarrage de l’activité.
Les salariés l’ont appris le 17 décembre. “Nous attendons la confirmation officielle de cette information, explique Bernard Dennin, délégué syndical CFDT. Une fois seulement que nous l’aurons reçue, nous pourrons cesser notre mouvement, pour une reprise de l’activité en janvier.” Du côté de la direction, la satisfaction est également de mise. “Cette somme permettra de payer les salaires du mois de décembre et ceux des prochains mois, confirme le directeur de Venivov, Philippe Azémard. C’est une excellente nouvelle, surtout à l’approche des fêtes.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *