Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Sports

Boxe et fitness à la fois

Qu’est-ce qui fait courir Pauline, Naïma, Audrey et les autres jeunes femmes qui ne manquent quasiment aucun des entraînements de boxe anglaise dispensés par Filip Bafounta ? Pas seulement le besoin de se défouler mais aussi l’envie de garder ou de trouver la forme et des muscles. Car ces entraînements, programmés les mardi et jeudi soirs, voire le samedi matin, sont très intenses, très physiques.Créateur d’Espace Ecole Sport Boxe (EESB), Filip a peaufiné les cours de boxe de loisir qu’il avait mis en place il y a quelques années au gymnase Jean-Guimier, puis à Jacques-Brel. “J’avais quelques combattantes, en majorité des jeunes filles. J’avais remarqué que les parents et surtout les mamans semblaient captivées par ces entraînements. J’ai donc décidé de leur offrir de la pratique sportive axée sur les entraînements habituels de boxe anglaise mais en l’adaptant, en y ajoutant de la musique.” On retrouve cette pratique avec l’aéroboxe, créée en 1991 par Dany Roca-Klose, une ancienne championne du monde de kick-boxing.
Depuis, les cours ne désemplissent pas. “Mon fils faisait un peu de boxe. Et moi, je viens surtout pour retrouver la forme, explique Samira. Avec Filip, c’est du sérieux. On se dépense vraiment.” Même constat pour Audrey et Rahnia : “Quand des copines nous ont dit qu’elles s’entraînaient dans un club de boxe, qu’elles se dépensaient énormément et que ça leur était profitable, on a voulu essayer. On l’a fait avant tout pour se vider la tête et on est servies !”
Ces séances de boxe loisir sont aussi un moyen de faire du fitness de façon plus intense. Mais, sur la trentaine de femmes licenciées à l’EESB, une poignée veulent également réellement pratiquer de la boxe. En amateur et en loisir. “J’en avais assez de voir mon mari revenir tout fier de ses séances de musculation, s’amuse Souad, mère de quatre enfants. J’ai moi aussi pris une licence ici, il y a près de deux ans. Je ne fais pas de combat officiel, mais je croise les gants dans le gymnase.”
Interrogées après une séance d’entraînement très rythmée (medecine ball pour travailler puissance, explosivité et endurance, tout en améliorant la coordination car tous les groupes musculaires travaillent en synergie, exercices pour travailler le souffle, sauts à la corde…), toutes ces assidues de l’effort intense louent la qualité du travail de Filip. Et jurent qu’elles ne sont pas prêtes à s’arrêter en si bon chemin.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Sports

Peu de rencontres en extérieur ce week-end, si ce n’est de l’athlétisme à Parilly. Pour le reste, place à l’indoor avec hand, basket et...

Actus

Vénissieux accueille le gratin de la boxe amateur Espoirs, tout ce week-end. En jeu, un ticket pour le championnat de France amateurs du printemps...