Boxe : Vénissieux passe à l’heure Anglaise ce week-end

Du beau spectacle en perspective pour les amateurs du noble art : les meilleurs espoirs de la boxe amateur ont rendez-vous à Vénissieux, le week-end des 13 et 14 janvier, pour l’un des 4 tournois de préqualification aux championnats de France (les autres se déroulent en même temps à Paris, Royan et Carentan). Les matchs commencent dès 11 heures samedi au gymnase Jacques-Anquetil, à deux foulées de la station de métro de Parilly.

Un événement exceptionnel mais… un petit pincement au coeur pour Filip Bafounta, responsable de l’Espace École Sport Boxe : “Pour une fois qu’on organise un événement de cette ampleur, on n’a pas de représentant. J’avais trois boxeurs très impressionnants, leaders en amateur, mais ils n’ont pas passé le stade des différentes qualifs. Tant pis, on va tâcher de se montrer irréprochables sur le plan de l’organisation.” Ce n’est pas un mince défi qui l’attend, lui et son équipe de bénévoles, puisque près de 340 boxeurs sont inscrits ! Ce week-end, les deux hôtels B & B de Vénissieux seront remplis de sportifs…

Pour sauver l’honneur régional, on compte donc sur les clubs voisins de Bourgoin, Vaulx et Feyzin, des habitués du ring. À propos de ring, il y en aura deux d’installés, c’est une première, dans le gymnase Jacques-Anquetil, ce qui permettra de suivre plusieurs combats en simultané. À noter que ces demi-finales et finales permettront aux heureux élus de s’offrir un billet pour les championnats de France amateurs du printemps prochain.

Samedi 13 janvier et dimanche 14 janvier
Tournoi de préqualification aux championnats de France de boxe amateur
Gymnase Jacques-Anquetil, Vénissieux
Entrées : 10 euros pour une journée, 15 euros pour tout le week-end
Renseignements au 07 71 01 72 20

La boxe amateur
La boxe amateur diffère de la boxe professionnelle sur plusieurs aspects. Elle met en avant la technique et la tactique dans un combat, permettant d’engranger des points. Chaque coup porté et réussi est pris en compte.Cette pratique permet notamment d’accéder aux jeux olympiques, où la boxe amateur est présente depuis 1904. Depuis 2012, cette pratique davantage sécurisée que la boxe professionnelle, autorise aux boxeurs de la catégorie “seniors hommes” boxant en 3 X 3 minutes, le non-port du casque de protection. En revanche, pour toutes les autres catégories d’âges et de poids, le port du casque de protection est obligatoire.La boxe amateur en France a vécu de très beaux moments sportifs. Après Brahim Asloum médaillé d’or aux JO de Sydney en 2000, Tont Yoka est devenu champion du monde des super-lourds en 2015 puis médaillé d’or aux JO de Rio 2016 dans la même catégorie. Trois autres boxeurs français ont remporté ce titre olympique : Paul Fritsch (57 kg) en 1920, Jean Despeaux (75 kg) et Roger Michelot (81 kg) en 1936. Les grandes figures de la boxe amateur en France sont Jérôme Thomas, Alexis Vastine, Daouda Sow, Khedafi Djelkhir, Sarah Ourahmoune, Estelle Mossely.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *