Michèle Picard : “Non aux casseurs, oui au mouvement social”

Comme dans un certain nombre d’autres villes du pays, les manifestations lycéennes ont donné lieu ces derniers jours, sur la commune de Vénissieux, ainsi que dans les 7e et 8e arrondissements de Lyon, à des actes vandalisme : feux de poubelles et dégradations d’abris de transports en commun notamment. Dans une déclaration faite ce lundi, le maire, Michèle Picard, “condamne sans appel tous ces actes inqualifiables et ceux qui les commettent”.
“Le comportement irresponsable de quelques-uns discrédite la légitimité de l’action et entretient un amalgame dangereux qui fait le jeu du gouvernement”, observe le premier magistrat de la ville. Non sans avoir rappelé au préalable que la jeunesse a de bonnes raisons de manifester : “Depuis trente ans, la France est régulièrement épinglée par sa politique en direction des jeunes et de l’emploi. Ces derniers vivent au quotidien les difficultés de leurs parents et de leurs proches. Ils touchent du doigt la dure réalité locale. C’est donc en connaissance de cause qu’ils s’intéressent aux débats nationaux et s’opposent à la politique de casse du gouvernement.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *