Boulevard urbain est : le chantier en bonne voie

L'ouvrage hydraulique de régulation qui séparera les bassins de rétention et d'infiltration des eaux pluviales, en contrebas de la nouvelle portion du BUE

Commencés en février dernier, les travaux de prolongement du Boulevard urbain est (BUE) se déroulent dans les délais prévus. La mise en service de cette nouvelle portion de 600 mètres, entre la rue Fernand-Pelloutier et le chemin du Charbonnier, est programmée pour février 2012. Pour l’heure, cependant, nulle trace d’asphalte. Le chantier consiste d’abord à transformer et à moderniser les bassins de récupération des eaux pluviales de la zone industrielle intercommunale. Un nouvel ouvrage hydraulique de diffusion (où convergent toutes les canalisations) a été construit. Plus loin, après le bassin de rétention (entièrement repris), c’est un ouvrage de régulation qui est en cours d’aménagement. Il sera connecté au bassin d’infiltration situé de part et d’autre du chemin du Charbonnier.
Le boulevard, avec un terre-plein central planté, longera les bassins. Une passerelle en bois réservée aux piétons et aux cyclistes passera en surplomb des plans d’eau, pour lesquels le Grand Lyon annonce un aménagement soigné, du style de ce que l’on peut voir au parc technologique de la Porte des Alpes.
Les élus de la majorité municipale ont récemment visité le chantier pour constater l’avancement des travaux. La prochaine étape, pour rejoindre le BUE à Saint-Priest, consistera à franchir les voies ferrées. La Communauté urbaine s’est engagée à lancer prochainement des études de faisabilité. Toutefois les travaux ne seront pas réalisés avant le prochain mandat (2014-2020). Une incertitude demeure : passera-t-on dessus ou dessous les voies ? La question n’est pas officiellement tranchée, mais d’après plusieurs techniciens interrogés il est très improbable que le Grand Lyon décide de bâtir un énorme auto-pont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *