Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Le centre dentaire de Vénissy ferme ses portes pour un an

Déconventionné par la Sécurité sociale pour cause de fraudes, le cabinet a décidé de ne plus accueillir de patient pendant un an.

Le cabinet dentaire situé aux Minguettes a préféré fermer ses portes que de fonctionner sans le conventionnement de la Sécurité sociale.

Fin avril, par le biais d’un communiqué de presse, la Sécurité sociale annonçait le déconventionnement pour cause de fraudes, pendant un an, de dix centres dentaires du groupe Nobel Santé +, dont celui situé avenue Jean-Cagne à Vénissy. À partir du lundi 13 mai, les patients du cabinet vénissians auraient dû s’acquitter d’un supplément sur leurs factures. La Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) ne prenant plus en charge qu’une part très faible du montant total des soins effectués dans ce cabinet.

Mais la situation est pire que prévu. Le centre dentaire des Minguettes a en effet choisi de fermer ses portes le temps de la sanction ! Sur sa devanture, ce lundi matin, une affiche explique que « pour des raisons administratives (plus d’accord avec les conventions, ce qui signifie que nous ne pourrons plus bénéficier du tiers payant sécurité sociale et mutuelle), le centre va malheureusement fermer ses portes (…) et pour une durée d’un an ». Nobel Santé + invite donc ses patients à se tourner vers les autres cabinets du groupe situés dans la région.

Les dix cabinets concernés par ce déconventionnement, sont soupçonnés de pratiques frauduleuses telles que « facturation d’actes non réalisés, la facturation d’actes rares, la facturation multiple d’un même acte, de fausses mentions sur les feuilles de soins visant à contourner la réglementation applicable aux bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire, des actes non consignés dans les dossiers des patients, et des incohérences dans l’agenda ». Cette fraude aurait coûté à la Sécurité sociale plus de 130 000 euros pour le centre de Vénissy et plus de 2,9 millions pour l’ensemble des cabinets soupçonnés. Dix plaintes ont aussi été déposées au pénal, pendant l’été 2023, pour des faits d’escroquerie, de faux et usage de faux, ainsi que de fausses déclarations visant à obtenir un paiement indu.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

La 3e édition du forum "Rendez-vous avec ma santé", qui s'est tenue le jeudi 16 mai à la salle Joliot-Curie, a rencontré un large...

Actus

Pour sa troisième édition, la manifestation Rendez-vous avec ma santé sera proposée aux Vénissians le jeudi 16 mai à la salle Joliot-Curie.

Actus

Jane Meuke a fait de son expérience personnelle une lutte. Avec son association, elle se bat pour une meilleure prise en charge de l’handiparentalité...

Actus

À partir du 13 mai, suite à des fraudes, les soins prodigués au centre dentaire des Minguettes ne seront plus remboursés que très partiellement...

Actus

Dans un entretien pour Expressions, Stéphan de Butler d’Ormond, président de l'hôpital, présente la nouvelle organisation des urgences.