Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Hydrogène : Symbio inaugure sa première usine géante

L’entreprise, jusqu’ici basée dans le quartier de Parilly à Vénissieux, a inauguré mardi à Saint-Fons sa “gigafactorie” dédiée à la production de piles à hydrogène pour véhicules électriques.

Cet outil moderne est situé tout près du fleuve Rhône, dans la Vallée de la Chimie.

La matinée inaugurale s’est tenue en grand apparat. L’événement a attiré du beau monde. Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique et Roland Lescure, ministre délégué à l’Industrie, ont fait le déplacement depuis Matignon. Parmi les élus locaux, Laurent Wauquiez, président de la Région, et Bruno Bernard, président de la Métropole, étaient de la partie en tant qu’appuis du projet. Carlos Tavares, Florent Menegaux et Patrick Koller, respectivement PDG de Stellantis, Michelin et Forvia, ont également mis le cap sur Saint-Fons. Ces trois poids lourds de l’industrie française ne sont autres que les actionnaires à parts égales de Symbio.

  • Le processus de fabrication des piles à hydrogène est de plus en plus automatisé.
  • Safra fait partie des clients de Symbio.
  • Une pile à combustible est composée d'un empilement de plaques bipolaires.
  • le projet MissionH24 consiste à créer une catégorie électrique-hydrogène aux 24 Heures du Mans 2026.
  • Le nouveau site Symbio est énergétiquement autosuffisant.
  • L'inauguration de SymphonHy a eu lieu exactement 3 mois après sa mise en service.
  • L'hydrogène est une énergie zéro émission. Elle a l'avantage de ne rejetter que de l'eau.
  • En l'espace de trois ans, Symbio a multiplié ses effectifs par 15.
  • De nombreux politiques ont tenu à participer à cette inauguration historique.
  • Cette pile très compacte est idéale pour pour les voitures et véhicules utilitaires légers.
  • Cette immense usine possède 8 000 m²de salles blanches.
  • Cet outil moderne est situé tout près du fleuve Rhône, dans la Vallée de la Chimie.
  • Ce StackPack 150 est une pile compacte pour les pick-ups, les camions, les poids lourds, les bus inter-urbains et les cars longue distance.
  • Aujourd'hui, la technologie hydrogène n'est pas encore assez démocratisée pour pouvoir équiper les véhicules légers à grande échelle.
  • 750 collaborateurs travaillent sur ce site.

La petite start-up fondée en 2010 a parcouru du chemin. Et vient de changer de braquet en intégrant ses nouveaux locaux début septembre. Avec SymphonHy, on peut parler de vaisseau amiral. Le bâtiment, aux dimensions démesurées, s’est construit en un temps record. « Il y a deux ans, il n’y avait rien sur ce terrain, à part de la boue », s’est souvenu Bruno Bernard.

Cette « usine du futur » offre à Symbio la possibilité de passer d’une production quasi confidentielle à une industrialisation à grande échelle. Sur son site pilote vénissian d’Usin Lyon Parilly, l’entreprise ne produisait que quelques centaines de systèmes hydrogène par an depuis 2020. À SymphonHy, au cœur de la Vallée de la Chimie, sa capacité passe à 16 000. Le rythme de croisière devrait être atteint en 2026 avec la production de 50 000 “stackpacks” chaque année.

Une partie d’un projet à 1 milliard d’euros

« À Vénissieux, c’était du LVMH, nos opérateurs réalisaient tout à la main, a illustré Philippe Rosier, PDG de Symbio, lors de la visite des 26 000 de bâti. Nos systèmes étaient aussi chers que de beaux sacs Hermès. À Saint-Fons, tous les procédés sont automatisés. Nos gains de productivité sont conséquents. » Selon Florent Menegaux, « le défi est désormais de réduire les coûts de production par deux. »

À Saint-Fons, les machines ne remplaceront pas les hommes, loin de là. Symbio emploie à ce jour plus de 750 collaborateurs. Ils n’étaient qu’une cinquantaine de salariés lors de l’installation à Usin Lyon Parilly, il y a quatre ans.

Pour contribuer au développement de la mobilité hydrogène à zéro émission, l’entreprise compte sur ses ingénieurs développeurs, ses chercheurs, ses électroniciens et électromécaniciens. Et mise sur la formation et l’essor de talents avec l’Académie Symbio Hydrogène, également ouverte aux fournisseurs et clients, et un incubateur de start-up propulsé avec Pulsalys.

Symbio n’en restera pas là. SymphonHy fait partie intégrante de HyMotive, un projet industriel et technologique qui représente un investissement global de 1 milliard d’euros sur 7 ans. Une seconde “gigafactorie” est espérée dès 2028. Elle permettra de doubler la production de systèmes en atteignant 100 000 unités par an. HyMotive devrait créer 1 000 emplois.

Symbio à Vénissieux, ce n’est pas encore fini

En janvier 2021, Symbio avait domicilié son siège social dans l’immeuble “Initial”, situé entre Leroy Merlin et Ikea, au Grand Parilly. Il y louait une surface de 3 300 de bureaux. Le siège a été transféré à SymphonHy le 5 septembre dernier.

En revanche, l’entreprise conserve un pied à terre à Vénissieux. L’usine pilote, qu’elle avait investie en février 2020 à Usin Lyon Parilly, sur l’ancien site de Bosch, est toujours opérationnelle. « Nous resterons encore actifs à Vénissieux le temps que la production monte en puissance à Saint-Fons, nous indique le service communication. Cette phase va prendre quelques mois, jusqu’au deuxième semestre 2024, environ. »

À Usin Lyon Parilly, Symbio dispose d’une surface de 8 000 . Plus d’une centaine de collaborateurs y travaillent et effectuent actuellement des allers-retours en navette entre les deux sites. La capacité de production théorique de cet outil s’élève à 2 000 systèmes par an.

SymphonHy en chiffres

26 000 de bâti (40 000 à terme).

Capacité de production : 16 000 systèmes par an (50 000 dès 2026).

1,6 MWc de production photovoltaïque (bâtiment neutre en carbone).

7 000 consacrés à l’innovation.

8 000 de salles blanches.

Plus de 50 ingénieurs et environ 20 PhD.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Ce spécialiste de la recharge électrique et du stockage énergétique vient d'inaugurer son usine pilote sur le site industriel d’Usin Lyon Parilly.

Actus

Le site industriel du boulevard Marcel-Sembat se dote de ses deux premiers bâtiments neufs de 5 000 m² chacun. Leur inauguration a eu lieu...

Actus

Collégiens, lycéens, professeurs, prescripteurs, demandeurs d’emploi et travailleurs en reconversion sont attendus à La Ruche industrielle le 28 novembre.

Actus

Mardi 31 octobre, Usin Lyon Parilly a annoncé l’arrivée de ses deux nouveaux locataires, installés au courant du mois. Avec Revcoo et Vesuvius, le...

Actus

Ce mardi matin, une explosion est survenue au sein de l’usine Symbio. Selon Le Progrès, cinq blessés, dont un grave, seraient à déplorer.