Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Quand l’art s’invite aux urgences

Au Groupe hospitalier mutualiste Les Portes du Sud, des élèves de l’Edaic, une école d’arts appliqués de Villeurbanne, ont peint les plafonds des urgences pour ramener de la couleur dans l’hôpital.

« Ramener de la couleur et de la vie dans le service », c’est la volonté du chef de service des urgences du Groupe hospitalier mutualiste Les Portes du Sud, Didier Brodsky. « Les patients restent ici plusieurs heures, ce sont des prises en charge parfois longues et lourdes et je pense que la peinture peut améliorer le bien-être des gens », affirme-t-il.

Dans le groupe hospitalier depuis deux ans, le docteur Didier Brodsky a été inspiré par son entourage et différentes œuvres d’art qu’il a pu observer. « À la chapelle Sixtine et à l’Opéra de Paris, ce qu’il y a de plus beau, ce sont les plafonds. Je me souviens aussi de mon père qui avait été hospitalisé, il y a une trentaine d’années, en soins intensifs, et qui avait été surpris par le plafond peint à l’hôpital. Il avait trouvé cela ‘apaisant’. Alors je me suis dit, on décore les services pédiatriques, pourquoi on ne le ferait pas pour les adultes aussi ? »

Un travail collaboratif

Pendant plusieurs mois, le Dr Brodsky donc travaillé avec une école d’arts appliqués de Villeurbanne, l’Edaic, afin de décorer le service des urgences. Le résultat a été dévoilé il y a peu : deux salles d’urgence vitale ont désormais leur plafond peint sur le thème des quatre-saisons. « Nous avons donné champ libre aux élèves. Ils nous ont ensuite partagé leurs trois projets et les membres de l’hôpital ont pu voter pour celui qui leur plaisait le plus », décrit le Docteur Brodsky.

Sur le plafond, on peut voir des couleurs pastel se mélanger afin de représenter l’été, l’automne, l’hiver et le printemps. Des petits animaux s’invitent aussi dans le tableau. « Cette œuvre donne la sensation aux patients d’observer le ciel, les lumières sont vues à travers la cime des arbres. C’est pour les rassurer, leur donner l’espoir que les choses vont s’améliorer », continue Didier Brodsky. Une expérience enrichissante que l’urgentiste prévoit déjà de renouveler. Son objectif : faire des urgences un endroit où la peinture et les couleurs règnent en maître.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Une trentaine de salariés du Groupe hospitalier des Portes du Sud a fait grève ce mercredi afin de réclamer une revalorisation des salaires et...

Actus

Le Groupe hospitalier mutualiste des Portes du Sud propose aux enfants une petite voiture électrique pour les transporter de leur chambre au bloc opératoire.

Culture

Artiste autodidacte, ce Vénissian féru de westerns a toujours dessiné. Après avoir exposé quelques peintures à La Solidage en décembre, il était jusqu'au 23...

Actus

Les 288 logements de la résidence Aralis des Portes du sud ont été vidés de leurs occupants, en prévision de la démolition du bâtiment....

Actus

Consacrée à la lutte contre le cancer du sein, la campagne Octobre Rose aura encore martelé un seul mot d'ordre : faites-vous dépister. À Vénissieux,...