Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Vélos cargos : Kleuster et Renault Trucks roulent en tandem

La startup vénissiane Kleuster coopère avec sa voisine Renault Trucks pour accélérer la production de ses vélos cargos destinés aux professionnels.

Bruno Blin (PDG Renault Trucks) et Gérard Têtu (président dirigeant Kleuster) ont monté un projet commun en un temps record.

Pendant huit ans, les Freegônes sont sortis au compte-gouttes du petit atelier de Kleuster, implanté au pôle auto, le long du périph’. En France, moins de 200 de ces engins à trois roues répondent à la problématique de la livraison du dernier kilomètre. Cette année, le concepteur et constructeur de ces triporteurs modulables change de braquet. D’une fabrication artisanale, la petite boîte vénissiane bascule sur des cadences industrielles.

  • Bruno Blin (PDG Renault Trucks) et Gérard Têtu (président dirigeant Kleuster) ont monté un projet commun en un temps record.

Depuis mi-octobre, l’assemblage des véhicules est opéré non loin de là, au sein de l’usine Renault Trucks. Entre la conclusion de l’accord et le lancement de la production, seuls quelques mois se sont écoulés.

Le bâtiment de 2 100 , un ancien lieu de stockage de pièces de rechange, abrite huit postes d’assemblage. 11 équipiers y sont affectés. Très vite, les capacités de production seront plus que quintuplées. « L’objectif, pour cette fin d’année, est de sortir 12 triporteurs chaque jour », affirme Tiphaine Chatard, chef de projet.

Un accord gagnant-gagnant

Le partenariat profite aux deux parties : Kleuster s’appuie sur les infrastructures, le savoir-faire et le réseau de distribution de Renault Trucks. « S’associer avec Renault Trucks, c’est travailler avec des équipes de distribution déjà en lien avec des professionnels, » résume Gérard Têtu, dirigeant fondateur de Kleuster.

Dans le même temps, la filiale du groupe Volvo élargit sa gamme de véhicules électriques et couvre l’intégralité de la chaîne logistique. « Les véhicules électriques forment le pilier de notre stratégie de décarbonation, rappelle Bruno Blin, PDG de Renault Trucks. Nous avons l’ambition qu’ils représentent 50 % de nos ventes en 2030. Nos clients qui opèrent en ville font face à des contraintes de plus en plus importantes entre l’urbanisation croissante, l’explosion de l’e-commerce, la congestion du trafic et des réglementations locales en matière d’émissions polluantes. »

Freegône, un vélo cargo pour les pros

Ce triporteur 100 % électrique, se décline en cinq modèles. Son châssis unique peut accueillir une cellule sèche pour les livraisons, une cellule frigorifique, un plateau, une benne ou encore un module adapté aux professionnels de la restauration.

Le Freegône se conduit sans permis. Il se faufile partout : routes, zones piétonnes ou pistes cyclables. Sa charge utile est de 350 kg. Il atteint la vitesse de 18 km/h et gravit des pentes de 18 %. Il dispose de 80 km d’autonomie. Pour recharger la batterie, compter près de 5 heures avec une prise classique.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Pour la troisième fois en trois semaines, des salariés de Renault Trucks se mobilisent pour une augmentation de salaire.

Actus

Face à l’inflation galopante, les salariés de Renault Trucks se mobilisent pour maintenir leur niveau de vie.

Actus

Le programme dédié aux jeunes demandeurs d’emploi des Minguettes a porté ses fruits. Une grosse majorité des associés de « Futur TaL’ » a dégoté un...

Actus

Installée à Vénissieux, l'entreprise Kleuster, qui propose cinq modèles de vélos cargo nommés Freegône, voit son activité s'intensifier ces derniers mois.

Actus

Plus de 400 salariés ont récupéré leur chèque d’indemnisation après le procès pour préjudice d’anxiété en raison de la présence d’amiante dans l’usine de...