Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Dossiers

T10 : dernière ligne droite pour la concertation

Insertion dans la vie locale, mobilier urbain, impacts sur la circulation et sur le stationnement… la concertation continue autour du projet de tramway T10, qui reliera la gare de Vénissieux à Gerland, a permis aux habitants de s’exprimer sur de nombreux sujets.

Prev1 of 4
Use your ← → (arrow) keys to browse

Un projet colossal comme la création d’une ligne de tramway est de nature à inquiéter les habitants des quartiers concernés par le tracé. Le Sytral l’a bien compris et s’attache depuis quelques mois, dans le cadre de la phase de concertation, à échanger avec les riverains de Vénissieux, Saint-Fons et Lyon, qui vivent à proximité du futur passage du T10. « Les nombreux rendez-vous participatifs ont confirmé la motivation et l’intérêt des habitants pour cette nouvelle ligne de tramway qui reliera le pôle d’échanges multimodal de Gare de Vénissieux au secteur Gerland, soulignait Michèle Picard, lors de la réunion publique du 20 septembre, organisée salle Joliot-Curie. Les Vénissians ont été nombreux à donner leur avis dès le 31 août 2021 lors de la réunion d’ouverture de la consultation préalable, puis lors des différentes réunions publiques. (…) De nombreux avis et interrogations ont été postés en ligne ou sur les cahiers de concertation. Les conseils de quartier ont également alimenté les discussions, notamment le quartier du Centre. »

« C’est un projet qui prend le temps de la construction avec la population et qui devra répondre aux enjeux de notre territoire. Je voudrais également saluer la qualité du travail de proximité réalisé auprès du public, dans une approche accessible à tous. »

Des priorités déjà identifiées

Alors, qu’a apporté, jusque-là et concrètement, la concertation continue ? Elle a tout d’abord permis d’affirmer certains principes d’aménagement le long du parcours du T10. Par exemple, au carrefour Zola/Jaurès à Vénissieux, où l’on a identifié un fort besoin de végétalisation (avec des espèces et essences non-allergènes), d’aménagements alternatifs à la voirie pour les utilisateurs de vélo, de cheminements piétons plus agréables, confortables et sécurisés. Idem, près de la future station Jean-Jaurès, avec des plantes basses le long des trottoirs et façades, la création d’une liaison vers le Centre, et un éclairage public amélioré,pour renforcer la sécurité. Ou encore, le long de l’avenue de la République, de « vraies » pistes cyclables, avec du mobilier adapté et sécurisé. « La concertation continue, c’est du concret, souligne Muriel Roche, cheffe de projet T10. Ce sont des habitants qui nous alertent sur les accès riverains, sur ce qu’ils veulent voir comme aménagements et comme mobilier urbain. C’est une vraie solution pour avoir un impact sur le futur visage de la ligne T10. »

La dernière réunion publique du 20 septembre en a donné une bonne illustration, avec des équipes du Sytral occupées à rassurer les habitants. Lesquels avaient de nombreuses questions à poser.

En premier lieu, s’agissant de l’organisation des futurs travaux. « Combien de temps en avance sera-t-on informé ? », demandait ainsi un habitant de la rue Émile-Zola. « Quels sont les impacts à prévoir sur la circulation ? », ajoutait une voisine. « Quels seront les moyens de communication choisis ? », s’interrogeait un autre Vénissian.

« Tous les détails sur les travaux seront donnés sur le site du Sytral et sur celui de la Ville de Vénissieux, a répondu Ronald Jacob, directeur de projet maîtrise d’œuvre. Si vous le souhaitez, nous pouvons aussi nous appuyer sur des flyers distribués en boîtes aux lettres. Dans tous les cas, vous serez avertis plusieurs semaines en avance, puisque nous avons de notre côté une visibilité supérieure à deux mois sur les travaux. Ce délai vous permettra de vous organiser, notamment lorsque des travaux impacteront la circulation ou le fonctionnement des réseaux. »

Le visage du Centre en question

Les habitants ont aussi échangé sur le futur visage du Centre de Vénissieux, ou du moins sur celui des rues où circulera le tramway. On le sait depuis quelques mois maintenant, une partie de la rue Émile-Zola sera réservée au passage des rames et aux piétons ; seules les voitures des riverains pourront y circuler. D’importants travaux de déviations des réseaux (eau, électricité, télécommunications) sont par ailleurs prévus. De quoi générer quelques inquiétudes, que ce soit pour l’accès des véhicules d’urgence, les déménagements, les personnes à mobilité réduite, ou tout simplement… pour déposer ses courses.

« En faisant ce tramway, a répondu le Sytral, notre objectif premier est de favoriser la circulation du T10, ainsi que les modes doux. Mais nous ferons en sorte que l’impact pour les habitants soit acceptable : des plateformes seront aménagées rue Émile-Zola, par exemple pour les camions de déménagement. Les véhicules de secours pourront toujours passer. Les riverains également, et sans risque, grâce à des feux de circulation dédiés. Un nouveau plan de circulation va voir le jour, et il a un objectif qui devrait plaire aux habitants, c’est de réduire la circulation de transit. Ce sont des nuisances en moins, et un cadre de vie plus agréable. »

Concernant le nouveau plan de circulation, quelques tendances sont d’ores et déjà connues. Le boulevard Laurent-Gerin devrait rester à double sens devant l’école du Centre. Tout comme la rue Victor-Hugo, entre la rue Émile Zola et la résidence Les Cigognes. « Le plan de circulation fera l’objet d’une présentation complète, ont précisé les équipes du Sytral. Nous ferons en sorte de laisser aux habitants le temps de s’y habituer, et de bien comprendre son fonctionnement. Nous n’allons pas tout changer du jour au lendemain, sans prévenir personne. » C’est, pour les travaux du T10 comme pour le plan de circulation, ce que demandent les habitants.

Prev1 of 4
Use your ← → (arrow) keys to browse

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

L'école Anatole-France et la maison de l'enfance ont reçu le Spatiobus du Centre national d'études spatiales (CNES). De quoi créer des vocations.

Actus

Président de Vénissieux Boxe française, Gaby Boucher est décédé ce jeudi 1er décembre, à l'âge de 76 ans.

Actus

À l'initiative des communistes vénissians, une délégation s'est rendue en Algérie, à l'occasion des 60 ans de l'indépendance du pays.

Culture

Au sein de la Maîtrise de l'Opéra, la Vénissiane Sarah Ledésert participe au gala de Noël, joué à l'église Saint-Bonaventure aux Cordeliers, du 11...

Actus

La première édition du forum « Rendez-vous avec ma santé », organisé par la Ville de Vénissieux, a été un succès tant pour les visiteurs que pour...