Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Journée internationale des droits des femmes : des clichés contre les clichés

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, les EPJ ont lancé un concours photo pour dénoncer les clichés sexistes.

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes et dans le cadre du Festival Essenti’[elles] organisé par la Ville, les Équipements polyvalents jeunes (EPJ) ont lancé un concours photo pour dénoncer les clichés sexistes.

Inverser les rôles pour changer les mentalités. C’est un des buts du concours de photographie organisé par les jeunes des six Équipements polyvalents jeunes (EPJ) de Vénissieux.
Alors que le Festival Essenti’[elles] a démarré mardi 8 mars pour la Journée internationale des droits des femmes, les jeunes ont travaillé pendant les vacances de février sur ce projet qui a été présenté lors de l’ouverture du festival. “Chaque année, on essaie d’impliquer les jeunes au festival et on cherche à faire quelque chose de différent », explique-t-on à la Ville.

Le choix s’est donc tourné cette année vers la photographie, “Il y a trois comptes Instagram des EPJ, c’est une interface que les jeunes aiment et la photo est un support facile à appréhender. Le but est de travailler les clichés de genre dans toutes les catégories de la société comme le sport ou alors des situations du quotidien.” Les six EPJ ont eu quelques jours pour préparer leurs photos. “Plusieurs thèmes étaient proposés et nous avons voulu travailler sur l’inversion des rôles par rapport aux clichés”, décrit Iris Jalabert, animatrice à l’EPJ Léo-Lagrange.

Un travail d’équipe

Avec les jeunes de son EPJ, ils ont organisé une matinée de débat sur le genre et les questions sexistes : “Cette génération peut changer les choses, affirme Iris. Les filles sont impliquées, les garçons essayent de comprendre le point de vue des autres. On a parlé de la répartition des tâches à la maison, de toutes les inégalités : dans le foyer, dans la vie professionnelle. On a aussi fait des quiz sur le sujet.”

Le sport a aussi été un sujet phare pour illustrer les clichés sexistes, comme en témoigne Inès, 13 ans, de l’EPJ Charréard : « On en a fait une sur le sport pour montrer que les filles peuvent faire plusieurs sports en même temps, elles peuvent aussi gagner et être plus fortes que des garçons. » Son EPJ est arrivé deuxième au concours grâce à la photo de Djenna, 15 ans, sur laquelle on peut voir l’adolescente soulever une voiture. « On a pris les photos avec les accessoires qu’on avait à l’EPJ », nous explique-t-elle. Pour Souleymane, 12 ans, ces photos « montrent les clichés sur le genre et peuvent faire changer les mentalités ».

Une réussite donc pour la Ville puisque le but de ces ateliers est de “prendre le contre-pied des stéréotypes et que les jeunes se questionnent sur ces idées, l’enjeu étant de faire travailler les filles et les garçons ensemble”.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Focus

Jour de fête pour le hand avec des retrouvailles entre les joueurs du VHB 2022 et ceux du HBV 85, qui avaient réussi le...

Actus

À l'initiative du conseil de quartier et de nombreuses associations, le Centre était en fête samedi, pour un beau succès d'affluence sur les places...

Actus

Des places Léon-Sublet et Henri-Barbusse requalifiées, et un redéploiement commercial pensé avec la Métropole : à moyen terme, le centre de Vénissieux est appelé...

Express

Il est désormais possible s'inscrire à l'opération Tranquillité vacances via une plateforme commune aux services de police et de gendarmerie.

Express

La Ville va mener du 25 juin au 31 août une campagne de capture des chats errants vivant en groupe, non identifiés et sans...