Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Les salariés de Renault Retail Group en grève pour leur pouvoir d’achat

Des carrossiers et mécaniciens des concessions lyonnaises de Renault ont débrayé, ce vendredi 4 mars, en fin de matinée. Leur revendication : une revalorisation salariale.

Pour ce mouvement de grève, l’appel concerne les cinq sites Renault de l’agglomération lyonnaise.

Le drapeau de la CGT flotte au vent devant l’imposant bâtiment de la concession Renault Lyon Sud, ce vendredi matin. Les grévistes, employés dans divers garages de la marque au losange, se rassemblent sur le coup des 11 heures. S’ils se mobilisent aujourd’hui, c’est pour sauver leur pouvoir d’achat, en berne à cause de la crise sanitaire et de l’inflation. Les cinq concessions de l’agglomération (Lyon Nord, Sud, Est, Ouest et Rillieux) sont concernées.

« Nous réclamons une prime ou une revalorisation salariale, expose Amara Fenniche, délégué syndical de la CGT. Renault Retail Group n’a pas souffert du Covid, bien au contraire. Le nombre des immatriculations et les bénéfices ont augmenté pendant cette période. Par contre les salariés du groupe ont beaucoup subi, assurant les permanences, dépannages et services d’urgence dans cette période compliquée. »

les premiers manifestants arrivés route de Vienne, des carrossiers et des mécaniciens, espèrent réunir une soixantaine de collègues… Et rencontrer la direction. « Nous sommes dans la période de négociation annuelle obligatoire (NAO), rappelle le syndicaliste. On constate que la majorité des entreprises ont augmenté les salaires. Chez nous, la première négociation qui a eu lieu en février n’a abouti sur rien. »

Contacté par notre rédaction à 11h30, le directeur de Plaque de Renault Retail Group n’a, pour l’heure, pas répondu à nos sollicitations.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Ce jeudi soir, enseignants et parents d’élèves ont occupé le lycée Marcel-Sembat afin d’alerter sur les conditions d’enseignement.

Actus

Après deux semaines agitées, le rectorat a annoncé la mise en place de nouvelles mesures pour apaiser la situation.

Actus

La grève à la cuisine centrale se termine. Une rencontre avec la municipalité permettra prochainement d’entamer de nouvelles négociations.

Actus

Depuis ce lundi, les enseignants du lycée Marcel-Sembat sont en grève, ils déplorent la dégradation continue de leurs conditions de travail depuis la rentrée.

Actus

L’autorité organisatrice des transports en commun lyonnais souhaite confier la gestion du réseau TCL à plusieurs opérateurs.