Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Disparition : Christian Serve, un homme de combats

Christian Serve, qui dirigea pendant vingt ans la section locale du Parti communiste français, est récemment décédé. Il laisse le souvenir d’un véritable combattant, pour qui seules les batailles qu’on ne mène pas sont perdues d’avance.

Christian Serve (au centre avec les baskets blanches) lors d’une manifestation pour la défense de l’emploi en octobre 1986, place Léon-Sublet. À ses côtés, on reconnaît André Gerin, alors maire de Vénissieux, et Charles Fiterman, qui était député du Rhône.

Il en imposait avec stature, sa grosse barbe et son abord franc et direct. Christian Serve, figure incontournable des combats politiques qui ont émaillé les années quatre-vingt à Vénissieux, est récemment décédé. Il était né en 1944.

Issu du monde de l’entreprise, il milite très tôt à la CGT et au PCF. Vingt ans durant, de 1974 à 1994, il conduira les militants communistes vénissians, d’abord en qualité de président du Comité de ville qui rassemblait quatre sections (Centre, Minguettes, Moulin-à-Vent et Zone industrielle intercommunale), puis comme secrétaire de la section locale. Il poursuivra à la section de Saint-Fons, où il reste en responsabilité quasiment jusqu’à la fin des années 2000.

« On est tous des enfants de Christian Serve » , rend hommage l’ancien député-maire André Gerin. « Pour les communistes vénissians nés entre les années cinquante et soixante-dix, c’est notre jeunesse militante qui fout le camp« , observe Marie-Christine Burricand, qui lui a succédé à la tête de la section locale de 1994 à 2002.

Tous ceux qui ont côtoyé Christian Serve gardent le souvenir d’un véritable combattant, pour qui seules les batailles qu’on ne mène pas sont perdues d’avance. Dans les années quatre-vingt, il avait joué un rôle central dans les bagarres pour la défense de l’emploi industriel, pour l’arrivée du métro à Vénissieux, ou encore contre les expulsions locatives. « C’était un meneur, se souvient Marie-Christine Burricand. En plus d’être un homme de combats, c’était quelqu’un de très rigoureux, très organisé. Christian donnait confiance dans les luttes, on avait envie de le suivre.« 

À sa famille, à ses nombreux amis, Expressions présente ses sincères condoléances.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

À l'occasion de la sortie du tome 2 du "Jour où j'ai rencontré Ben Laden", une conférence de presse a réuni le dessinateur de...

Sports

Toujours plombée par de lourdes difficultés financières, l'entité professionnelle du VHB a probablement joué son dernier match de la saison.

Actus

Depuis quelques jours, la Ville de Vénissieux a mis en ligne un site Internet totalement repensé pour faciliter l'expérience utilisateur.

Sports

Pour les vacances d'hiver, plusieurs clubs et la direction municipale des sports et de la jeunesse proposent des stages.

Actus

Une nouvelle concertation démarre à Vénissieux, concernant le renforcement de la ZFE. Deux méthodes ont été retenues : un sondage téléphonique et des entretiens...