Chronopost s’installe dans la ZAC de l’Arsenal

Le site de l’ex-SAD ne sera pas resté vide bien longtemps. Le géant français de la livraison express, Chronopost, va reprendre les 10 000 m2 de locaux de la rue Sentuc. 120 emplois sont attendus.
Le bâtiment de 10 000 m2 longtemps occupé par la SAD a été entièrement réhabilité par la société Segro. Les équipes de Chronopost ont prévu de s’installer à partir de la mi-novembre. Photo DR.

Les colis vont remplacer les journaux et les magazines, mais l’activité restera assez similaire : réceptionner, trier, expédier. À peine cinq mois après le départ des ex-salariés de la SAD (Société d’agence et de diffusion), qui ont sauvé leur activité en créant une société coopérative désormais basée à Chaponost, l’immense site de 10 000 m2 de la rue Sentuc a trouvé repreneur.

Le nouvel arrivant est tout sauf un inconnu puisqu’il s’agit de Chronopost. L’entreprise, créée en 1985 par le groupe La Poste, emploie aujourd’hui plus de 3800 collaborateurs. Elle est membre de DPDgroup, n°2 en Europe pour l’activité de livraison de colis.
Les anciens locaux de la SAD ne manquent pas d’atouts pour devenir la nouvelle agence lyonnaise de Chronopost : vastes, situés en zone urbaine, proches des grands axes de transports, et déjà configurés pour la logistique et la distribution. Mais ils ne sont pas de première jeunesse. La société Segro, propriétaire des lieux, a donc engagé une réhabilitation lourde, en reprenant l’ensemble du réseau électrique, les façades, l’isolation du bâtiment, et en investissant dans une nouvelle installation de chauffage et rafraîchissement d’air.

L’installation effective des équipes de Chronopost doit intervenir à la mi-novembre, pour ne pas louper la « peak period » des fêtes de fin d’année. La montée en charge sera ensuite progressive, jusqu’à l’été 2022.

50 000 colis par jour

Pour faire face à une croissance à deux chiffres dans la région lyonnaise, le site disposera d’une machine de tri automatisée de dernière génération permettant de gérer environ 50 000 colis par jour. Quelque 70 tournées de distribution partiront de la rue Sentuc.
En termes d’effectif, Chronopost annonce 120 postes. Dans sa recherche de candidats, l’entreprise s’est d’ores et déjà rapprochée du service économie de la Ville de Vénissieux. « Nous y travaillons depuis quelques semaines, indique Djil Ben Mabrouk, adjoint au maire en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation. Nous allons mettre tous nos partenaires dans la boucle, à savoir Pôle emploi, l’AFPA, le Greta, le Certa… On a l’objectif d’organiser une visite dans les locaux de Chronopost pour organiser au mieux le recrutement. »

Quelques postes sont d’ores et déjà en cours de recrutement sur : https://www.chronopost.fr/fr/nous-rejoindre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *