Traction Avant : une série made in Vénissieux

La compagnie vénissiane met en place sur deux ans un projet de web-série. Scénaristes, techniciens, acteurs en herbe et curieux sont les bienvenus.

Au rendez-vous fixé par Traction Avant ce 11 septembre à la salle Érik-Satie, ils sont plus d’une vingtaine à s’être déplacés. Quelques-uns ont déjà participé à un précédent projet de la compagnie vénissiane (Le Courage des oiseaux, Éloquence). D’autres sont là en curieux.

Directeur artistique de Traction Avant, Slimane Bounia va directement au but : « Nous allons écrire, réaliser et jouer tous ensemble une web-série. À terme, nous aurons une histoire qui se déploie sur plusieurs épisodes, d’environ sept minutes chacun. Il faudra mener cette aventure sur sept ou huit épisodes. Ce projet convient à un support vidéo et sera notamment diffusé sur le web et les écrans de la ville, en multipliant les partenariats. »

Dans un premier temps, il s’agira d’écrire un scénario, avec l’aide de Vincent Villemagne. Comédien et metteur en scène de la compagnie, Vincent est déjà l’auteur de plusieurs sujets tournés par Slimane.

« Il y a de la place pour tout le monde, rassure Vincent Villemagne. Les enfants, par exemple. Quand on écrit un scénario, nous devons nous poser la question de savoir si c’est jouable ou pas et prendre en compte un certain nombre de contraintes. C’est grâce à elles qu’on trouve des solutions et qu’on devient créatifs. »

L’engagement sera ponctuel et variable suivant les possibilités de chacun. Les ateliers se tiendront en dehors du temps scolaire et professionnel. « Aucune participation financière n’est demandée, reprend Slimane Bounia, sinon celle d’adhérer à l’association pour 5 euros à l’année. De la même manière, le projet sera bénévole et on ne pourra pas payer ceux qui y participeront. »

Inscrit dans la durée

Le directeur artistique regarde la salle en souriant : « Nous sommes un tout petit moteur de base qui peut devenir beaucoup plus vaste en faisant appel à l’entourage, à la famille, aux amis et, pourquoi pas, au quartier. »

Le temps, prévient-il encore, n’est pas compté. Le projet s’inscrit dans la durée, « avec des moments très intenses et très ponctuels ». Ainsi, les ateliers d’écriture du scénario débuteront dans peu de temps pour se tenir pendant le dernier trimestre 2021. Les sessions de tournage débuteront en janvier. « Nous espérons pouvoir tourner trois-quatre épisodes l’an prochain et continuer sur la saison suivante. »

Avant tout, la compagnie veut valoriser la ville, qui sera le décor principal. « Elle va guider nos envies, reprend Slimane. Nous voulons la montrer à travers une fiction, en partant de situations qui nous sont proches pour mieux pouvoir les décaler. »

Qualifiant le projet de « géométrie variable », il explique : « Vous pouvez vous impliquer autrement que par l’écriture ou le jeu. Il faudra ainsi, pendant le tournage, prévoir la nourriture de l’équipe, bloquer le cas échéant des rues, être assistant… Il existe de nombreux postes à occuper. »

Et, s’adressant directement à Jean Sangally, musicien vénissian et grand bluesman : « Il faudra aussi parler de la musique du film. » Inutile de dire que la satisfaction s’affiche sur tous les visages.

Un épisode de « Hot-Dog », la web-série réalisée par Slimane Bounia

Et, pour mieux montrer ce que pourra être cette web-série vénissiane, Slimane diffuse Hot-Dog, une expérience identique qu’il a menée dans l’ouest lyonnais en six épisodes.

Pour commencer l’écriture du scénario, le prochain rendez-vous est fixé au 25 septembre, de 14 à 17 heures, salle Érik-Satie.

traction.avant@wanadoo.fr – 04 72 90 11 84.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *