Rue Komarov, sans ascenseur depuis juillet, l’exaspération des habitants

Pour les habitants de la tour n° 8 de la rue Vladimir-Komarov, au quartier Pyramide, la situation est intenable. Depuis le 10 juillet, les ascenseurs marchent une fois sur deux. Malgré les plaintes à la régie, rien ne bouge.

« Je n’ai pas pu manger pendant deux jours, je n’osais pas sortir de chez moi de peur de pas pouvoir remonter », témoigne Ishallas Bouguerra Khallas, habitant de la tour n° 8 rue Vladimir-Komarov. Il vit dans l’immeuble depuis 40 ans, au 14e et dernier étage. À 81 ans, il a des difficultés pour se déplacer.

Alors depuis que les deux ascenseurs sont tombés en panne dans son immeuble, les difficultés se multiplient. Il habite seul et si ses voisins ne sont pas à proximité, surtout en période estivale, il lui arrive de ne pas pouvoir sortir pendant plusieurs jours, de peur de ne pouvoir remonter chez lui.

Située dans le quartier Pyramide, ce n’est pas la première fois que des habitants de la tour n° 8, mais aussi 4 et 6, se plaignent de leurs conditions de vie dans les immeubles de la rue Vladimir-Komarov. « Je ne suis pas bien, il n’y a pas de respect« , se désole Ishallas Bouguerra Khallas, qui a déjà fait plusieurs demandes pour être relogé dans un étage plus bas afin de lui faciliter ses déplacements.

C’est début juillet que le calvaire a débuté, affirme Michel Triantafyllos, lui aussi habitant de l’immeuble. Un des deux ascenseurs est devenu complètement hors service, quant au second, impossible de l’appeler du rez-de-chaussée. Il faut alors monter au premier étage ou attendre qu’une personne descende pour espérer y pénétrer. Une fois dedans, la cage d’ascenseur bouge et au bout de quelques minutes les portes s’ouvrent enfin.

61% des pannes dues à des actes de vandalisme

Une situation qui est loin de rassurer les habitants. Hamza et sa grand-mère le confirment. Le jeune homme de douze ans a déjà été « coincé plusieurs fois avec (s) a grand-mère dans l’ascenseur » et a déjà eu très peur. « L’ascenseur bouge beaucoup et quand on est dedans, on sait si on va réussir sortir, ni comment », continue Hamza.

Pour les habitants, le bailleur de l’immeuble, Alliade est le responsable de cette situation. « Ça fait plus d’un mois qu’ils nous disent qu’ils vont venir, mais rien ne se passe, s’emporte Michel Triantafyllos, nous n’avons aucune réponse, ils ne nous écoutent pas. Vous croyez qu’on arrive à vivre dans ces conditions ? »

Du côté d’Alliade Habitat, le service communication assure avoir été en contact avec des habitants de l’immeuble pour gérer cette panne. « Notre responsable client est venu sur place jeudi pour rencontrer les locataires. Nous avons également eu plusieurs échanges avec des habitants par téléphone. Un des deux ascenseurs doit être réparé cette semaine, quant à l’autre, nous attendons la livraison d’une pièce qui devrait arriver la semaine prochaine. »

Cependant, le bailleur tient à rappeler que sur l’ensemble de ses biens, 61 % des pannes sur les ascenseurs sont dues à du vandalisme comme des boutons arrachés, des déchets qui bloquent les portes ou de l’urine qui grille le système des portes palières. « Nous avons remplacé les ascenseurs entre 2016 et 2017 et depuis 2017 il y a eu de nombreuses dégradations.

Nous venons de débloquer 50 000 € pour sécuriser les ascenseurs de l’immeuble. Une de nos priorités est la sécurité de nos locataires, les seniors et les personnes avec des problèmes de mobilité souffrent le plus de cette situation. Samedi, une association va assurer le portage des courses des habitants jusqu’à leur domicile afin de leur venir en aide. »

 

2 pensées sur “Rue Komarov, sans ascenseur depuis juillet, l’exaspération des habitants

  • 15 août 2021 à 13 h 38 min
    Permalink

    c’est des menteur je suis locataire à la tour 8 j’habite au 14 ème étage avec 4 enfants en bas âge je n’est jamais vu un responsable se déplacer il ne font rien et en plus impossible d’avoir un responsable au téléphone et service client nulle

  • 14 août 2021 à 5 h 00 min
    Permalink

    Je suis désolé pour tout les locataires de ces immeubles, j’aimais habiter dans ce quartier, qui était très agréable à l’époque. 1975 à 1985. J’ai beaucoup de bon souvenirs là-bas. 😔.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *