Immobilier : les prix vénissians restent orientés à la hausse

À Vénissieux, selon les dernières données du site SeLoger.com, le prix moyen de l’immobilier se situe autour de 2 610 euros du m2. Mais tous les biens et tous les quartiers ne sont pas logés à la même enseigne.

261 400 euros. C’est, en moyenne et selon les données du baromètre Seloger.com, ce qu’il faut dépenser pour acheter un bien de 100 m2 à Vénissieux. Un prix qui varie nettement en fonction du type de logement que l’on souhaite acquérir, puisque si une maison se négocie autour de 2 954 euros du mètre carré, un appartement voit sa valeur revenir à hauteur de 2 549 euros du m2.

Quoique inférieurs à ceux pratiqués en moyenne dans le Rhône (3 091 euros du m2 pour une maison, 4 334 euros pour un appartement), les prix s’affichent ainsi en hausse continue. En un an, selon le réseau Meilleurs Agents, ils ont augmenté de +2,8 %. En deux ans, de +8,4 %. Et en 5 ans, de +34,1 % !

« Devenir propriétaire à Vénissieux coûte 2 564 euros moins cher qu’à Lyon, qui ne se trouve pourtant qu’à quelques kilomètres de route en voiture, notait par ailleurs SeLoger dans son dernier baromètre de l’immobilier. (…) Vénissieux profite ainsi, au même titre que d’autres communes situées en périphérie de Lyon et qui constituent un marché de report particulièrement dynamique, de la hausse du prix de l’immobilier dans la Capitale des Gaules. »

C’est par ailleurs autour des stations de métro que les prix sont les plus dynamiques. Meilleurs Agents note ainsi qu’un logement autour de l’arrêt Gare de Vénissieux se négocie à hauteur de 3 184 euros du mètre carré. Du côté de Parilly, qui bénéficie par ailleurs du dynamisme du secteur (avec l’installation d’Ikea et celle à venir de Leroy Merlin, auxquelles s’ajoutent de nombreuses constructions de logements et installations de commerces), le m2 s’affiche à 3 214 euros.

Vénissieux se caractérise, enfin, par une certaine disparité entre les quartiers. C’est dans le quartier Charles-Perrault que le prix du mètre carré pour un appartement est le plus bas (1 544 euros), suivi de Max-Barel/Léo-Lagrange (1 657 euros) et d’Armstrong (2 220 euros). Ernest-Renan, Georges-Lévy et Max-Barel/Centre sont des quartiers plus onéreux, à respectivement 2 811, 2 704 et 2 641 euros du mètre carré. Quant aux maisons, elles s’affichent très rarement en dessous de 2 500 euros du m2. Et peuvent avoisiner les 4 000 euros du m2 au Moulin-à-Vent, un quartier qui tire profit de sa proximité avec Lyon et de l’arrivée récente du tramway T6.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *