Au lycée Hélène-Boucher, l’apprentissage par le jeu


Avec le jeu coopératif, Kosmopoli’t, créé par le laboratoire linguistique du CNRS de Lyon, le lycée Hélène-Boucher propose à ses élèves en bac pro cuisine de découvrir autrement le milieu de la restauration.
Lycée Hélène Boucher
Avec Kosmopoli’t les joueurs se glissent dans la peau d’un serveur, d’un maître d’hôtel ou d’un cuisinier.

Apprendre par le jeu, c’est une méthode souvent employée par Jean-Christophe Watelet, professeur de mathématiques au lycée Hélène-Boucher. Ce féru de jeux de plateau a pris l’habitude de proposer des activités ludiques en lien à ses élèves.
 Alors quand on lui a offert Kosmopoli’t, il n’a pas hésité une seconde à partager cette découverte avec sa classe de bac pro cuisine.

Ce jeu interactif, crée par le laboratoire de linguistique du CNRS de Lyon, invite les participants à se glisser dans la peau d’un serveur, d’un maître d’hôtel et d’un cuisinier dans un restaurant.

Face à eux, les clients viennent du monde entier. Dans leur langue maternelle, ils vont dicter leur commande au serveur, qui la communiquera ensuite au maître d’hôtel, qui lui, la transmettra au cuisinier.
 « Le but est d’essayer de comprendre la commande et de la retranscrire sans la déformer, explique Jean-Christophe Watelet. De prime abord, on essaie de comprendre de quelle langue il s’agit puis on essaie de décrypter les ingrédients pour découvrir le plat.  »

« Ils sont voués à travailler avec des touristes. »

Avec Kosmopoli’t, le professeur a pu découvrir de nouveaux talents chez ses élèves. « Certains ont de larges connaissances dans les langues étrangères, remarque Jean-Christophe Watelet, ils en comprennent quatre ou cinq. Plus tard, ils sont voués à travailler avec des touristes, ils devront donc rapidement comprendre en quelle langue on leur parle, c’est une sorte d’entraînement. »

Mais ce jeu ne permet pas seulement de travailler les langues étrangères. Il aide aussi les élèves à réfléchir sur l’organisation des tâches dans la restauration comme le temps de travail, le service, la communication entre les différents métiers.

Le professeur voit grand pour ce jeu. Il envisage de le mettre en application au lycée Hélène Boucher. « Les linguistes du laboratoire pourraient se faire passer pour des clients et venir nous parler dans des langues étrangères, affirme le professeur, et ensuite on pourrait mettre en pratique les nouvelles façons de cuisiner. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *