Une saison blanche n’est pas à exclure pour Vénissieux Handball

Vénissieux Handball et sa nouvelle tenue
Match reporté, gymnases fermés pour une durée de 15 jours à compter du 28 septembre… Le championnat va-t-il aller à son terme ? Gilles Clauss, président de Vénissieux Handball, tente de se montrer optimiste.

On ne peut pas dire que vous avez démarré le championnat dans la plus grande sérénité ?
C‘est le moins que l’on puisse dire. Le 19 septembre, on a eu un match reporté face à Saint-Égrève pour cause de suspicion de Covid dans leurs rangs – cette rencontre sera peut-être remise au 31 octobre. Le 26 septembre, on a pu jouer à Saint-Priest. Mais désormais, avec la fermeture des gymnases à partir du lundi 28 septembre, et faute de ne pouvoir nous entraîner, on risque de ne pas pouvoir recevoir Annecy, le 3 octobre.

Pourtant, jeunes, groupes scolaires, élite et haut niveau peuvent encore profiter des gymnases selon les directives de la préfecture ?
Sauf que nous jouons en Nationale 2 (ndlr, la 4e division du handball français), nous ne sommes donc pas répertoriés club de haut niveau. Par contre, notre équipe des moins de 18 ans rentre dans la catégorie des exceptions et peut s’entraîner et jouer.

Afin de ne pas subir cet arrêt, d’autres solutions s’offrent-elles à vous ?
D’abord nous entraîner en extérieur, à Parilly par exemple. Mais rien ne vaut un bon gymnase pour les schémas tactiques. On pourrait aller s’entraîner dans l’Ain qui n’est pas un département classé en zone d’alerte renforcée, mais il faut trouver un club qui nous accueille. C’est d’autant plus problématique que la Fédération pourrait nous obliger à aller jouer à Annecy. Mais si on n’a pas pu s’entraîner en amont, comment être performants ?

En fait, vous êtes dans un flou total…
Et rien n’indique que ces mesures visant à limiter la propagation de l’épidémie ne dépassent pas les quinze jours. Même en admettant que l’on retrouve rapidement les gymnases, cela ne garantit pas que le championnat se déroule sans problème. D’autres matches ne nous concernant pas peuvent fort bien être reportés.

Faut-il craindre que le championnat n’aille pas à son terme ?
La Fédération et la Ligue avaient anticipé ces difficultés en créant une poule de Nationale 2 scindée en deux, réduisant ainsi le nombre de matches. Il suffit de valider dix journées de championnat pour que l’on puisse désigner un vainqueur, ceux qui accéderont à la Nationale 1 et ceux qui seront rétrogradés en Nationale 3. Dix matches, ce n’est pas beaucoup, mais après le renforcement des mesures sanitaires, on ne peut que s’interroger, une saison blanche n’est pas à exclure.

 

Des test de température même aux entrainements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *