Maladie d’Alzheimer : un accueil de jour médicalisé ouvrira en novembre à la résidence Bonin

Les élus et techniciens municipaux en visite sur le chantier de l’accueil de jour médicalisé de la résidence Bonin, qui ouvrira en novembre prochain

La Résidence Ludovic-Bonin proposera au mois de novembre un accueil de jour médicalisé de 10 places pour accompagner la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et faciliter ainsi le répit des aidants.

Chaque été, c’est une tradition, la Ville organise une visite des principaux chantiers de construction, d’amélioration ou de maintenance engagés pendant les grandes vacances. Le 21 juillet, élus et techniciens municipaux ont d’abord fait étape à l’école du Moulin-à-Vent, où une extension de la restauration scolaire est en cours pour un coût de 550 000 euros. Les travaux devaient initialement se terminer à la rentrée, mais la crise sanitaire a obligé à scinder le chantier : si la construction d’un nouvel office pour les locaux de service sera bien livrée en septembre, les nouvelles salles de restauration pour la maternelle et l’élémentaire ne le seront qu’à l’été prochain.

Autre chantier scolaire d’importance : la 3e phase de transformation de l’école du Charréard. Après la construction d’un restaurant mis en service en septembre 2019, puis la transformation de l’ancien restaurant en locaux périscolaires et infirmerie, il s’agissait de construire une toute nouvelle école maternelle en ossature bois, dotée de six classes. Les travaux, dont le coût approche 4 millions d’euros, viennent d’être réceptionnés.

Investissement beaucoup plus modeste (200 000 euros) à la résidence pour personnes âgées Ludovic-Bonin, mais pour un projet innovant : la prise en charge en accueil de jour médicalisé de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées. Cette réalisation fait suite à un appel d’offres lancé l’été dernier par la Métropole de Lyon et l’Agence régionale de santé (ARS). Le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Vénissieux s’était immédiatement positionné et a vu sa candidature retenue en février dernier.

Un dispositif élaboré en partenariat avec l’EHPAD La Solidage

L’objectif est à la fois d’accueillir les malades et de permettre à ceux qui les accompagnent au quotidien de souffler. Une bonne nouvelle quand on sait le rôle précieux mais usant mené par les aidants de personnes dépendantes. « Nous avons déjà un accueil de jour non-médicalisé à la résidence Henri-Raynaud, précisait la première adjointe au maire, Yolande Peytavin. Ce type de structure est précieux car cela permet de soulager les familles. »

Aménagé dans un ancien logement de gardien, l’accueil de jour médicalisé de la résidence Bonin est dimensionné pour une dizaine de personnes mais pourra, grâce à un système de rotation, bénéficier à une trentaine de patients. Les malades y bénéficieront d’ateliers et activités spécifiques leur permettant de rester le plus longtemps possible autonomes.

À noter que le dispositif a été élaboré en partenariat avec l’EHPAD La Solidage, qui reçoit dans son unité spécifique « Cantou » des malades atteints de la maladie d’Alzheimer. Il complétera l’offre de services regroupés au sein du pôle 3e âge de la commune, comprenant le service d’aide à domicile, le SSIAD (service de soins infirmiers à domicile), le portage de repas, l’accueil de jour non médicalisé Henri-Raynaud, sans oublier les trois lieux de restauration pour personnes âgées, les deux foyers Soleil, et les deux résidences accueillant des seniors non dépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *