Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Voyages : remboursement ou modification sans frais ?

Une ordonnance gouvernementale prévoit la possibilité d’annuler ou de déplacer un voyage. Qu’en sera-t-il sur le terrain ?

Le 25 mars, 25 premières ordonnances ont été prises par le gouvernement en application de la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de coronavirus. L’une d’elles concerne le secteur du tourisme et de l’hôtellerie. « L’ordonnance, est-il écrit, prévoit la possibilité de proposer à tous les consommateurs qui avaient réservé un voyage ou un séjour, des avoirs valables pendant une période de 18 mois. Cette mesure, parce qu’elle prévoit une période longue, permettra à chacun de replanifier ses vacances quand il le souhaite. Au terme des 18 mois, quand la crise sanitaire sera terminée, tous les consommateurs qui n’auraient pas utilisé leur avoir seront remboursés de droit en monnaie. »

Il faut l’avouer, le texte n’est pas extrêmement précis car nombre de voyages, qu’ils soient réservés en agences ou via internet, se font par l’intermédiaire de compagnies étrangères. Vont-elles suivre les injonctions d’un gouvernement qui n’est pas le leur ? Et cette ordonnance concerne-t-elle les vols secs achetés ici ou là sur internet ?

Vu les difficultés à joindre par téléphone les agences de voyages, il faut aller piocher les informations sur leurs sites ou pages Facebook. Ainsi, celle de Djemila Voyages – dont l’une des agences se trouve boulevard Ambroise-Croizat –, nous signale les dispositions prises par Air Algérie le 16 mars dernier. Elles confirment que « l’utilisation ultérieure des billets d’avion se fera sans frais et sans aucun document supplémentaire dès la reprise des vols, pour des voyages jusqu’au 15 juin 2020 ». On apprend également que « le recours au remboursement est possible jusqu’au 31 décembre 2020 et n’est autorisé qu’au niveau du point d’achat initial ». Il va de soi qu’aucun déplacement immédiat au niveau des points de vente n’est nécessaire.

Algérie Ferries a également suspendu toutes ses traversées depuis le 15 mars et « jusqu’à nouvel ordre », avec « la possibilité de reporter ou d’annuler son voyage ».

Avec une agence sise sur l’avenue Jean-Cagne, et d’autres à Lyon et Villeurbanne, Lamia Voyages fait partie du groupe Sélectour. Qui annonce que « l’ordonnance du gouvernement permet aux agences de proposer un avoir valable 18 mois en lieu et place du remboursement. Ce dispositif s’applique aux annulations intervenues entre le 1er mars et le 15 septembre. »

Sur le site d’Easyjet, on apprend qu’il existe « une possibilité de transférer son vol à d’autres dates ou vers d’autres destinations sans frais de modification », opérations que l’on peut faire en ligne. Enfin, Ryanair annonce également qu’un vol annulé peut être remboursé ou réservé à nouveau. Avec une suspension des frais valable, pour l’instant, jusqu’au 30 avril.

On lit ici et là dans les forums que certaines agences de voyages et compagnies aériennes font la sourde oreille concernant des remboursements. Tout va bien sûr se régler au cas par cas, suivant la réservation que l’on a faite. Il suffira de s’armer de beaucoup de patience.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Ce jeune homme a décidé de tout lâcher et de marcher seul jusqu’à Jérusalem, une aventure humaine pour découvrir de nouvelles cultures.

Actus

Huit séances avec un psychologue sont remboursées par l'Assurance maladie mais les modalités sont contestées par de nombreux psychologues.

Actus

Ils sont éboueurs, caissiers, enseignants ou encore infirmiers. Ils ont été célébrés, parfois comme des héros, au plus dur des confinements. Mais plus d'un...

Dossiers

Les confinements successifs ont creusé l’isolement de certaines personnes âgées, avec des conséquences avérées en termes de dépression, de stress et de perte d’estime...

Express

Les locaux de l’association Emmaüs ont rouvert leurs portes ce samedi 3 avril, sauf la boutique de Villeurbanne qui rouvrira la semaine prochaine.