Lycée Jacques-Brel : chaud… au cœur !

 

Hope et Théophilla ont obtenu le premier prix du jury

 

 

Trois minutes, c’est vite passé ! Mais tenir 180 secondes sur la scène de la salle Érik-Satie, face à vos copains du lycée Jacques-Brel, à vos profs et à des primaires de l’école Kennedy (Lyon 8e), c’est chaud ! Et oui, ce 1er juin, il faisait chaud dans la salle, d’autant plus qu’un jury était présent pour décerner ses prix et que le public lui-même devait en attribuer deux. D’ailleurs, quelques élèves sortaient de scène en s’éventant et en lâchant : « J’ai eu chaud ! »

Le projet, « Mon thème en 180 secondes », a été mené par deux classes de seconde du lycée Jacques-Brel dans le cadre de l’accompagnement personnalisé et par six de leurs enseignants : Mmes Boidin, Chopin, Martel, et Pourret, M. Finet et Hamdi. Inscrit au programme à raison de deux heures par semaine, il a été épaulé par les comédiennes de la compagnie lyonnaise Le chantier collectif autour du film de Cyril Dion et Mélanie Laurent, « Demain ».

Il s’agissait donc pour une vingtaine de groupes d’élèves de présenter des saynètes d’un maximum de 180 secondes, chronomètre affiché sur un écran, à propos du changement climatique, de la pollution, de l’eau, du gaspillage, du nucléaire, de l’écoresponsabilité ou de l’école de demain. Avec leur lot de fous-rires, d’hésitations, de trous de mémoire vite comblés, d’assurance et un talent certain, ces différentes interventions prenaient tour à tour un ton sérieux, comique, pédagogique ou moqueur. Pour remercier les enfants du public, deux lycéennes, Lydia et Anaëlle, concluaient ce spectacle riche en surprises par le « conte du colibri ».

Puis deux doctorants ont présenté leur thèse eux aussi en 180 secondes avant la proclamation des prix. Le public a récompensé Maryam et Yasmine (« Consommer local pour préserver notre santé et notre environnement ») et Kamelia, Kenza et Fanya (« Serons-nous écoresponsables un jour ? »). Composé de Gérard Perdrix, prof de français au lycée qui vient de prendre sa retraite, Valérie Talbi, adjointe au protocole, à la vie associative et aux centres sociaux, Basile (un surveillant), Cécile (du Chantier collectif), Coralie et de deux élèves, le jury a décerné son premier prix à Hope et Théophilla (« La course à l’eau »), le deuxième à Ermina, Selma et Lucie (« Mademoiselle je sais presque tout ») et le 3e à Lucie (« Rien ne se perd »).

Toutes nos félicitations aux primés mais aussi à tous les participants qui ont su jouer le jeu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *