Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Marie Seemann et Jean-Pierre Tardy, l’infatigable duo de LO

Marie Seemann et Jean-Pierre Tardy sont, comme en 2012, les candidats de Lutte Ouvrière pour les législatives des 11 et 18 juin dans la XIVe circonscription du Rhône.

Nathalie Arthaud, candidate de Lutte Ouvrière (LO) à l’élection présidentielle, sera en meeting à Vénissieux, salle Joliot-Curie, le 12 avril. Pour les législatives des 11 et 18 juin, les candidats sont, comme en 2012, Marie Seemann, professeur d’histoire-géo en lycée professionnel, et Jean-Pierre Tardy, retraité de Renault Trucks.

Interdire les licenciements. Pour eux, qui militent dans la circonscription la plus industrielle de la région, la question de l’emploi est essentielle. « Il faut stopper l’hémorragie, prendre des mesures contraignantes pour interdire les licenciements, répartir le travail entre tous, à salaire égal, et augmenter salaires et pensions ». Habitués à être taxés d’utopistes, ils s’emploient à prouver qu’il n’en est rien : « L’argent existe. L’an dernier, les entreprises du CAC 40 ont distribué 56 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires. L’équivalent de la construction de 700 000 logements. Le CICE, crédit d’impôt offert aux entreprises sans contrepartie, à coûté 48 milliards d’euros à l’Etat, l’équivalent de 500 000 emplois dans le service public à 1 800 euros net mensuels. Avec quel résultat ? »

Espoir et confiance. Pour Marie Seemann et Jean-Pierre Tardy, la situation actuelle de Jean Delatour est « un bel exemple de la nécessité d’un contrôle des travailleurs sur les entreprises ». Ils sont favorables à la transparence des comptes, au lever du secret bancaire et du secret des affaires « qui permettent au patronat de travestir la réalité ». Leur score aux législatives de 2012 (1% des suffrages), est loin de les décourager. « Notre programme, on ne pourra l’imposer que par les luttes. Mais l’élection est un bon moment pour exprimer ses revendications. On se bat aussi contre la dépolitisation, la démoralisation qui ne profite qu’au FN, un parti qui trompe et divise les travailleurs. De l’espoir, il y en a, encore faut-il reprendre confiance en ses propres forces », conclue Marie Seemann.

Contact : lo-lyon@orange.fr

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Portraits

Depuis 25 ans, Josy Ingargiola travaille comme bénévole au Secours populaire de Vénissieux, dont elle fut la responsable pendant 15 ans.

Actus

Le député sortant, Idir Boumertit, qui part sous la bannière du Nouveau Front Populaire, sera opposé à cinq autres candidats, dont deux d'extrême droite.

Actus

Ce 19 juin, les élèves des ateliers Henri-Matisse exposaient leurs productions de l'année à la salle Irène-Joliot-Curie.

Actus

« La commémoration de cet appel s’inscrit dans un contexte lourd de menaces », a souligné le maire, Michèle Picard. 

Culture

Face à la morosité ambiante, la Machinerie (qui regroupe le Théâtre et "Bizarre !") mise sur la légèreté pour sa prochaine saison.