Sport Expo a trouvé son tempo

Sport Expo
Les exposants de Sport Expo se disent satisfaits

Vendredi et samedi, les GO de l’Office municipal du sport avaient le sourire. Le retour de Sport Expo dans la galerie marchande de l’hypermarché Carrefour a visiblement enchanté les participants à cette manifestation, créée il y a seize ans. « Oubliée, l’édition 2015 qui s’était déroulée sous un chapiteau, ont indiqué en substance l’ensemble des 31 exposants. Là, on a eu du monde, on a pu discuter avec des badauds, mais aussi avec des personnes prêtes à s’inscrire ou à faire inscrire un membre de leur famille. »

À l’occasion d’un sondage, une majorité des habitués de Sport Expo s’étaient prononcés au cours de l’année pour une version plus courte de la manifestation (deux jours au lieu de quatre). Leur vœu a été exaucé. La présence des clubs s’en est trouvée plus remarquée, plus intensive, et visiblement plus efficace. Les organisateurs ont aussi augmenté le nombre de créneaux pour les démonstrations. C’est une bonne idée : elles ont doublé en un an, passant de quatre à cinq en moyenne à douze lors de cette édition.

Les démonstrations ont débuté vendredi avec l’aïkido, devant de nombreux spectateurs. Samedi, le programme était chargé : gymnastique rythmique avec le CMO-V, aïkido de nouveau, puis gymnastique volontaire, twirling-bâton, karaté full-contact avec le Bunkaï, karaté traditionnel avec le Sen No Sen, escrime, boxe anglaise et enfin taekwondo. En moyenne, pour une activité proposée, ce sont près d’une centaine de personnes qui se sont renseignées, assurent les responsables de clubs. « Si l’on s’en tient à Sport Expo d’il y a deux ans, on peut estimer les retombées, à savoir le nombre de nouveaux licenciés, à une dizaine voire plus, ont-ils anticipé. On aura les chiffres exacts dans quelques semaines. »

Un ou deux exposants ont toutefois pris part à l’édition 2016… sans pouvoir enregistrer d’inscription, faute de place. « On est déjà complet, a expliqué Kévin Spennato, employé jeune au club de foot de l’US Vénissieux. C’est dur à expliquer aux personnes intéressées qui devront trouver bonne fortune dans d’autres clubs. Mais on les aide comme on peut, en fonction de notre réseau. Informer, c’est l’une de nos missions à Sport Expo. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *