Entrepreneurs pour un été

_DSC8258

« L’idée, c’est de faire autre chose que s’ennuyer à la maison. Mais on a tous pour objectif d’acquérir de l’expérience et de l’espérance pour notre future vie professionnelle », explique Paméla. Enthousiaste, la jeune présidente de la nouvelle Coopérative jeunesse de services Vénisservices (CJS) croit dur comme fer à la réussite du projet.  » On va tout faire pour ramener un maximum de contrats ! », assure-t-elle.

Apparu en France en 2013, le concept des CJS existe au Québec depuis la fin des années quatre-vingt. En créant et pilotant une entreprise coopérative le temps d’un été, les jeunes définissent eux-même la gamme de services qu’ils vont commercialiser, avant d’assurer les prestations. L’été dernier, 21 CJS ont ainsi été montées en France, pour un chiffre d’affaires moyen de 4 000 euros, et une rémunération comprise entre 150 et 200 euros net par jeune.

La coopérative vénissiane, intitulée Vénisservices, réunit treize jeunes de 16 à 18 ans. L’initiative est soutenue financièrement par la Ville, l’État et la Caisse des dépôts et consignations, et s’inscrit dans le cadre du Contrat de Ville 2015-2020. Elle est portée par la coopérative d’activités Escale Création, basée à Saint-Fons. Les locaux sont mis à disposition par le Centre associatif Boris Vian.

Les décisions sont prises de manière collégiale. « On est tous égaux, et on vote les décisions en conseil d’administration à l’unanimité, contrairement à ce qui se fait avec le modèle patronal dans les grandes entreprises, où les salariés n’ont pas leur mot à dire, reprend Paméla. Nous avons par ailleurs un trésorier, un secrétaire et un président, ainsi qu’un comité marketing, un comité finances et un comité ressources humaines. »

Le recrutement des jeunes a eu lieu pendant la première semaine de juillet. « Les candidats devaient avoir entre 16 et 18 ans, être motivés et disponibles jusqu’à la fin du mois d’août », détaille Claire, l’une des deux animatrices en charge du projet. Nous voulons que les jeunes apprennent l’autonomie, qu’ils comprennent mieux le monde de l’entreprise, et qu’ils se rendent compte que lorsque l’on a une bonne idée, on peut la concrétiser. »

Mais concrètement, que propose Vénisservices à ses clients ? « Nous nous adressons aux entreprises et aux particuliers : réparation de vélos, aide à l’informatique, ménage, animations, petites manutentions, etc., répond Paméla. Nous avons par exemple signé un contrat pour faire de la mise en rayon dans un magasin Casino, ainsi qu’un autre avec un bailleur pour de l’entretien d’espaces verts et de la peinture. »

Cette semaine, les jeunes vont commencer à réaliser leurs prestations. Prochain bilan fin août.

NOTE : plus d’informations au 04 72 79 26 40 et sur www.cooperer.coop/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *