Le Conseil municipal d’enfants prend le nom de Malala Yousufzai

CME-18-nov.---YRicard

“Paris pour la vie”, “Ne recommencez pas, apprenez l’amour pas la haine”, “Vive la France”, “J’aime Paris”, “Je suis très triste pour ce qui s’est passé”,  « Stop au terrorisme. Vive la solidarité”.

Ce sont ces messages que l’on pouvait lire sur les pancartes que les jeunes élus du premier et du second conseil municipal d’enfants ont déposées sur le parvis de l’hôtel de ville de Vénissieux, mardi dernier, juste avant d’observer une minute de silence puis de se réunir en séance plénière. “L’hommage que vous avez tenu à rendre aux victimes innocentes des attentats de Paris est un geste fort, un geste de solidarité et de compassion (…) », leur déclarait peu après Michèle Picard, le maire. « Ne cachez pas vos émotions, posez les questions qui sont les vôtres à vos parents, à vos enseignants, parlez-en entre vous pour ne pas laisser ces images de terreur prendre seules le pouvoir… mais essayez de comprendre ce qui s’est passé au cours de cette nuit dramatique du 13 novembre (…) Ce geste de recueillement pour les centaines de familles endeuillées, vous grandit.”
Après cet émouvant hommage, la séance commençait avec l’adoption à l’unanimité du compte rendu des actions menées depuis la dernière réunion du conseil. Mouna et Hichem, rapporteurs de la commission « Solidarité”, proposaient au vote les projets retenus par leur groupe :  “Notre travail sur les gestes qui sauvent avance bien. Un pompier est déjà venu dans plusieurs écoles pour faire la formation. Notre prochaine action se déroulera à l’occasion de la fête de la solidarité, le 8 décembre sur la place Léon-Sublet : nous irons aider les bénévoles du Secours populaire. » Mise aux voix par le maire, cette première délibération était adoptée à la majorité. Majorité également pour les propositions de la commission « Environnement”. Lina et Abderaouf : “Nous avons réalisé de nombreuses actions : participation à la fête de la jeunesse en juin dernier et à la balade à vélo Convergence. Maintenant, nous préparons la journée de la laïcité du 9 décembre. » L’attribution d’une « quatrième fleur » à la Ville de Vénissieux a donné lieu à une discussion intéressante entre adultes et enfants. Enfin Axel et Orane, de la commission “ École et loisirs ”, présentaient le court métrage réalisé sur la cuisine centrale. Le dossier était là aussi voté à la majorité.

De Guy Fischer à Malala
La dernière délibération portait sur le nom que les enfants ont voulu donner à leur promotion. Parmi les nombreux noms proposés —Pierre Albalate, Jean Moulin, Frères Lumière, Soleil d’Or (rose vénissiane), Nelson Mandela, Jean Moulin, Jules Ferry ou encore Marguerite Carlet—, c’est finalement celui de Mamala Yousufzai qui  été retenu par la majorité des votants Rappelons que cette jeune fille pakistanaise a reçu le prix Nobel de la paix pour son combat en faveur de l’éducation des filles.
Le conseil municipal s’est terminé par un moment d’émotion. Car les élus du premier conseil municipal, qui a œuvré entre 2012 et 2014, ont souhaité eux aussi nommer leur CME.  Mathieu raconte : “Lors de la séance pleinière du CME du 12 mai dernier, nous avons sollicité Mme le maire pour que la promotion puisse prendre le nom de Guy Fischer. Elle a adressé un courrier à tous les élus du premier CME, avec cette proposition. Toutes les réponses ont été positives. Nous nous souviendrons de notre voyage à Paris et de la visite qu’il avait organisée pour nous au Sénat. Nous voulions lui rendre cet hommage. » Adrien lisait le poème qu’il a rédigé : “ Vous nous avez accompagné à Paris, au Palais du Luxembourg, malgré votre maladie, M. Fischer nous vous disons un grand merci (…). Que notre promotion soit fière, de porter le nom de Guy Fischer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *