Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Mosaïque urbaine : deux nouvelles fresques à La Darnaise

Piloté par l’association Bizarre !, le projet Mosaïque urbaine vient de s’enrichir de deux nouvelles fresques à La Darnaise, réalisé par le duo d’artistes EvazéSir et les habitants.

DSC06378Depuis octobre 2014, l’association Bizarre ! a lancé à travers la ville un gigantesque projet baptisé « Mosaïque urbaine », appuyé par de nombreux partenaires. Les artistes invités, appartenant au genre street art et auteurs de peintures murales à travers le monde, devaient réaliser deux créations : l’une personnelle et l’autre partagée avec les habitants du quartier où la fresque se réalise.

Après Léo-Lagrange, Joliot-Curie, Monmousseau, Édouard-Herriot, le lycée Hélène-Boucher, la médiathèque Lucie-Aubrac, l’I.M.E. Jean-Jacques-Rousseau, c’est donc à La Darnaise, sur les façades de la tour 65, que deux nouvelles fresques viennent de voir le jour, grâce à Eva et Cyril, deux artistes qui signent du même nom d’EvazéSir et qui font partie du collectif No Rules Corp. Cyril pratique plutôt le pochoir, Eva peint les couleurs au pinceau. « Derrière tous nos personnages, s’amuse Eva, il y a quatre mains ! Ainsi, les contours des personnages et leurs détails sont réalisés au pochoir, les ombres au pinceau. Les grandes surfaces sont couvertes avec de la peinture en bâtiment, certaines zones à la bombe. »
Côté partenaires, outre la Ville, citons les EPJ, Grand Lyon Habitat, la Maison de quartier Darnaise, Bioforce et l’ADSEA.

Ce matin-là, ils sont cinq-six habitants, jeunes et adultes, à venir donner le coup de main mais le groupe a pu monter jusqu’à une quinzaine de personnes. En tout, ce sont quelque vingt-cinq participants qui ont participé à l’œuvre. Pauline, de l’association Bizarre !, ajoute : « Et c’était toutes générations confondues, des plus petits à la grand-mère ! » Les ateliers (pochoirs, mise en peinture) ont démarré le 21 juillet et viennent de s’achever.
« Nous avons voulu intégrer les habitants, reprennent Eva et Cyril à propos de la fresque partagée, en leur proposant de figurer dans la peinture. Les corps des personnages sont représentés, il manque les têtes et nous leur avons demandé s’ils étaient d’accord pour que ce soit les leurs. » Quatre volontaires ont accepté : Maeva, Mehdi, Kamelya et Farès ont été photographiés, ce qui a permis à Cyril de fabriquer des pochoirs à leurs effigies.

 

DSC06381

De l’autre côté du bâtiment, EvazéSir a peint un gigantesque personnage. Chargé de la maintenance des immeubles, Moussa reconnaît : « C’est une réussite ! Tout le monde l’admire ! Le seul regret, c’est qu’on ne puisse le voir que de l’école Anatole-France. » Pauline lui explique alors combien il a été difficile de trouver un espace qui soit accessible avec une nacelle, pas caché par un arbre…

 

DSC06368

À côté du jeune garçon peint, une phrase précise la composition : « Ne rêve pas ta vie, vis ton rêve. » Ce qui explique les petits oiseaux qui volettent au-dessus du personnage, peints dans un style cartoonesque qui tranche avec le reste.
« Pendant la réalisation, reprend Pauline, les gamins voulaient qu’un logo soit apposé sur le blouson du personnage. C’est eux qui ont dessiné et réalisé le pochoir. C’est leur touche ! Dimanche soir, quand la peinture a été achevée – il ne manquait que les baskets à peindre -, il devait y avoir 35 personnes au pied du mur, qui ont fait la hola. On a vraiment été chouchoutés. Par les fenêtres situées à côté de la nacelle, les mamans faisaient passer des gâteaux. C’était très chaleureux ! »

Pour célébrer avec les habitants et les artistes les deux fresques d’EvazéSir, Bizarre ! propose un pot de fin de chantier demain jeudi 30 juillet à 18 heures. Rendez-vous au 65, boulevard Lénine, à côté du jardin partagé.

Ultime rendez-vous fixé par Bizarre ! avec le street art à Vénissieux, une dernière fresque sera réalisée entre le 26 et le 28 août place des Acacias, au 34, boulevard Viviani. Elle sera peinte par Clément et Antonin, les deux artistes du THTF, autrement dit Two Hands, Ten Fingers (« deux mains, dix doigts »). Ils sont déjà les auteurs d’une fresque partagée au lycée Hélène-Boucher.

 

DSC06384                        DSC06388

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Dossiers

Insertion dans la vie locale, mobilier urbain, impacts sur la circulation et sur le stationnement... la concertation continue autour du projet de tramway T10,...

Actus

Le Groupe hospitalier mutualiste des Portes du Sud propose aux enfants une petite voiture électrique pour les transporter de leur chambre au bloc opératoire.

Actus

Pour cette nouvelle édition de la Semaine bleue, la Ville et ses partenaires proposent de briser les idées reçues.

Actus

Lundi prochain, Vénissieux donnera le coup d'envoi d'une série de six grands débats citoyens.

Express

Le comité local du Secours populaire de Vénissieux organise une brocante solidaire — vêtements, vaisselle, jouets, livres d’enfants, articles divers — le samedi 8...