Christophe Girard rassemble “au nom du bon sens”

liste Girard ©RB Expressions

Christophe Girard avait annoncé vouloir conduire “un large rassemblement” aux élections municipales, qui se dérouleront les 22 et 29 mars. Et il s’est appliqué à le montrer, ce jeudi 12 février au cours d’une conférence de presse organisée au Café de la Paix à Vénissieux.

Celui qui avait demandé et obtenu l’annulation du dernier scrutin municipal était donc entouré de Marc Soubitez (divers gauche), Maurice Iacovella (UDI), Mireille Chevassus (société civile), Louis Labrosse (UMP), Saliha Mertani (MoDem), Olivier Pirra (Parti chrétien démocrate) et Silvio Rofi (Debout la France). Soit, en ajoutant la présence annoncée sur la liste d’un représentant de l’Union des Voix, des représentants de cinq des listes candidates aux municipales de mars 2014.

“Ce rassemblement inédit à Vénissieux se fait sur le bon sens, a assuré Christophe Girard. C’est ce dont la ville a besoin. (…) Au-delà des clivages politiques, nous sommes réunis autour d’une même volonté : faire réussir Vénissieux. Nous avons appris à nous connaître et à nous apprécier. En face de nous, [nous aurons] une liste qui veut faire l’union de la gauche. [Mais] on voit bien que c’est une union aux forceps : communistes et socialistes se sont haïs, injuriés. [Ils] essayent tant bien que mal de se remettre ensemble. Mais la gauche reste divisée et s’ils arrivent à faire l’union, ce sera une union forcée, à l’opposé de notre rassemblement.”

La future tête de la liste “Avec Christophe Girard, je vote le bon sens”, qui sera dévoilée dans les prochaines semaines, annonce aussi qu’elle sera  “basée sur la diversité de Vénissieux”. Le programme met ses priorités sur l’emploi, le développement économique, la sécurité, l’assainissement des finances publiques et sur le “rétablissement de l’efficacité municipale”. Quant à la présence sur la future liste du tout nouveau militant UMP Mokrane Kessi, elle ne semble pas envisagée, le leader de la droite à Vénissieux ayant évacué la question d’un ferme “C’est hors sujet” .

“À circonstances exceptionnelles, décisions exceptionnelles, déclarait Saliha Mertani (qui, en mars dernier, était présente sur la liste “Ensemble pour Vénissieux”, menée par le socialiste Lotfi Ben Khelifa). Le MoDem a répondu favorablement à l’appel au rassemblement républicain au service de Vénissieux et de ses habitants. Il s’agit d’un compromis sans compromission. Nous garderons l’intérêt des Vénissians au centre de nos préoccupations.”

“La ville est, dans certains de ses quartiers, complètement sclérosée, estimait pour sa part Maurice Iacovella qui, lui menait en mars dernier une liste centriste éliminée au premier tour. Aujourd’hui, nous vivons un mariage de raison. Cette union constitue un prélude au renouveau de Vénissieux.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *