Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Attentat contre Charlie Hebdo : Vénissieux rendra hommage aux victimes vendredi à 17 heures

Le rendez-vous est fixé à 17 heures devant l’hôtel de ville, où une minute de silence a déjà été observée ce jeudi, à midi, dans le cadre de l’hommage national rendu dans l’ensemble des services publics et des établissements scolaires du pays. Les drapeaux ont été mis en berne.

rassemblement mairie 8 jan.

Le personnel municipal était nombreux ce midi à observer une minute de silence devant l’hôtel de ville

Michèle Picard et l’équipe municipale appellent toutes les forces progressistes et républicaines de Vénissieux, les acteurs de la ville, et au-delà chaque citoyen à participer à ce rassemblement silencieux qui se tiendra devant l’hôtel de ville : « Défendons notre liberté d’opinion, de pensée, la liberté de la presse, la laïcité. Défendons notre démocratie. Soyons très nombreux à réaffirmer notre attachement aux valeurs qui fondent notre République », écrit-elle.

Dès mercredi après-midi, le maire de Vénissieux avait annoncé sa participation, et celle de  l’équipe municipale, au rassemblement silencieux organisé à l’initiative du Club de la presse de Lyon, place des Terreaux. Quelque 18000 personnes s’y sont retrouvées au coude à coude. Jeudi à midi, le personnel municipal se rassemblait pour une minute de silence sur le parvis de l’hôtel de ville, avant de se rendre quelques mètres plus loin, devant l’arbre de la laïcité. Ce moment de recueillement conduisait le maire à retarder les vœux qu’elle présentait comme chaque année, au club de la presse de Lyon. Une rencontre qu’elle a tenu à ouvrir par une nouvelle minute de silence. 

 « Je voudrais adresser ma solidarité et ma peine aux familles des victimes, aux journalistes et aux policiers qui ont trouvé la mort dans un attentat d’une barbarie et d’une lâcheté sans nom », écrivait dès mercredi le maire de Vénissieux.

 « Un sentiment d’effroi et de stupeur  traverse notre pays. Nous étions loin d’imaginer que l’incendie des locaux de Charlie Hebdo en novembre 2011, déjà inacceptable, n’était qu’un préambule à ce carnage abject.

 « Je suis révoltée, scandalisée, extrêmement choquée par cet attentat odieux d’une extrême gravité. Toucher à la liberté d’opinion, à la liberté de penser, à la liberté de la presse, au pluralisme et à la laïcité, c’est toucher au cœur de nos principes républicains. La cible est clairement affichée : c’est l’esprit de la République, ce sont les fondations de la démocratie qui ont été visés. Toutes les mesures doivent être prises pour arrêter les auteurs. Ils devront répondre de leurs actes.

 « La France, de par son histoire, de par son attachement séculaire à la liberté de la presse, à la presse satirique et humoristique en particulier, a aujourd’hui perdu le sourire. La France, de par son histoire, de par son attachement aux idéaux et valeurs républicaines, restera debout. Sans tomber dans les amalgames, elle saura être unie et forte pour faire face à cette haine absolue. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

À l'occasion de la sortie du tome 2 du "Jour où j'ai rencontré Ben Laden", une conférence de presse a réuni le dessinateur de...

Sports

Toujours plombée par de lourdes difficultés financières, l'entité professionnelle du VHB a probablement joué son dernier match de la saison.

Actus

Depuis quelques jours, la Ville de Vénissieux a mis en ligne un site Internet totalement repensé pour faciliter l'expérience utilisateur.

Sports

Pour les vacances d'hiver, plusieurs clubs et la direction municipale des sports et de la jeunesse proposent des stages.

Actus

Une nouvelle concertation démarre à Vénissieux, concernant le renforcement de la ZFE. Deux méthodes ont été retenues : un sondage téléphonique et des entretiens...