Isis s’adjuge le Grand Prix de Vénissieux

Isis entourée d’Andrée Loscos et de Lionel Chosson, le directeur des hippodromes de Lyon

 

Encore cadette, Isis Magnin ne va pas oublier de si tôt l’hippodrome de Parilly. En selle sur Narkotic dans la septième épreuve du programme de la réunion de Lyon Parilly, une 7e course baptisée Grand Prix de Vénissieux, elle a remporté le premier succès de sa jeune carrière. En ce jeudi 25 septembre ensoleillé et sur un parcours de 2200 mètres, Isis et Narkotic se sont donc imposés alors qu’ils ne faisaient pourtant partie des favoris.

Les parieurs  qui ont eu le nez de miser 1 euro sur la jeune jockey ont touché un dividende de 8,60 euros. Adjointe au maire, Andrée Loscos, qui représentait la ville de Vénissieux, a visiblement été impressionnée par la dextérité de la prometteuse jockey d’à peine 15 ans qui a attendu les derniers mètres pour devancer Babylone monté par Nicolas Larenaudie, et Della Star sur Jordan Plateaux.

Pascal Bouillé, directeur général des hippodromes de Parilly et du Carré de la Soie, qui va laisser sa place à Lionel Chosson, confirmait qu’un des objectifs de la société des courses lyonnaises – qui gère les deux hippodromes – était d’attirer davantage de public… “Les paris en ligne ou par internet nous obligent à accentuer nos efforts en terme de communication. Il faut savoir qu’un hippodrome comme celui de Parily peut également être l’occasion d’assister à un vrai spectacle, sans être obligé pour autant de parier.  Ici, on peut même profiter d’un restaurant panoramique à vous couper le souffle. » Avis aux amateurs.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *