L’EPJ du Moulin-à-Vent détruit par les flammes

_DSC4918

C’est semble-t-il le Pôle ados, installé à l’angle des rues Professeur-Roux et Paul-Vaillant-Couturier, qui était visé. Dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 septembre, un incendie a détruit l’EPJ du Moulin-à-Vent. « Il semble, remarque le maire Michèle Picard dans le communiqué donné à la presse, que le départ de feu soit consécutif à une intrusion dans l’équipement. Les circonstances laissent penser que les origines pourraient être criminelles. Une enquête est en cours et toutes les pistes sont envisagées. »
Des locaux de stockage pour le service Espaces verts du Grand Lyon ont également été détruits ; les bureaux de Traction Avant, qui se trouvent à l’étage, ont été impactés et envahis par la suie. La compagnie, qui est en train de préparer la partie vénissiane du défilé de la Biennale de la danse (voir page 11), s’est rapatriée au centre social du Moulin-à-Vent.
« Depuis quelques semaines, s’insurge le maire, des faits similaires (intrusions, tentatives d‘incendies ou de vols, dégradations) se multiplient sur tout le territoire de la ville sans exception et touchent nos équipements publics sans distinction (gymnases, écoles, centre technique municipal…). Les forces de police, police nationale et police municipale, comme tous nos partenaires concernés, sont fortement mobilisés. Si jusque là les efforts conjugués et la réactivité de tous avaient permis de protéger du pire nos équipements, cette nuit un équipement public est parti en fumée et, sans lui, l’action engagée par la Ville auprès des jeunes est remise en question sur le quartier (…) Nous refusons de nous y habituer. Nous refusons de nous y résigner (…) Tous les Vénissians subissent les conséquences de tels agissements, gratuits, inacceptables, intolérables. »
Demandant à la police de faire rapidement toute la lumière sur cet incendie, le maire en appelle à la citoyenneté de tous : « Nous sommes tous responsables du bien commun. Nous sommes tous responsables des vies qui nous entourent. C’est aussi cela la solidarité : les liens qui nous unissent, nous, les citoyens, les acteurs de notre ville. Nous ne laisserons pas briser les solidarités indispensables au vivre ensemble. C’est un défi que nous allons relever tous ensemble. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *