3e Prépa Pro : les enseignants dénoncent "le sabotage d'une filière d'excellence"

Au LP Marc-Seguin, les enseignants de la classe de 3e Prépa Pro sont inquiets. Cette classe à dispositif particulier permet à des jeunes en difficultés scolaires, qui souhaitent s’orienter vers la voie professionnelle, de construire leur orientation tout en étant accompagnés. Le faible effectif de cette classe (18) est un gage de cette réussite. Mais à la rentrée, suite à une décision du rectorat, les enseignants devraient se retrouver face à 24 élèves.

 

« La seule année, en 2009, où le rectorat nous avait imposé le passage à 24, les résultats se sont effondrés, rappelle Samuel Delor, professeur de français, d’histoire et de géographie, du syndicat CGT Educ’ action. Le taux de réussite avait été divisé par deux. »
Cette classe constitue une filière d’excellence qui alimente les formations professionnelles avec des élèves motivés et ayant choisi leur orientation. Les preuves de la réussite liées aux effectifs ne sont plus à faire : 100 % de succès au brevet des collèges depuis 3 ans, et des élèves motivés par la suite dans les formations professionnelles.
“Nous refusons le sabotage d’une filière d’excellence vers la voie professionnelle pour de basses raisons comptables, dénonce Samuel Delor. La décision du rectorat de Lyon pour la rentrée prochaine est incompréhensible, choquante et socialement injuste. D’autant que le LP Marc-Seguin s’inscrit depuis de nombreuses années dans les dispositifs d’éducation prioritaire et accueille des élèves de milieux populaires, avec une large proportion de catégories sociales défavorisées. Notre établissement doit bénéficier des moyens qui lui permettent d’amener les jeunes à la réussite”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *