L'architecture du XXe siècle à l'honneur des Journées européennes du Patrimoine

Les 14 et 15 septembre, pour les Journées européennes du Patrimoine, la médiathèque Lucie-Aubrac propose une promenade parmi le patrimoine architectural du XXe siècle de la ville. Pour leur part, Viniciacum et le centre social de Parilly retracent la vie d’un quartier et s’intéressent plus particulièrement à l’église Jeanne-d’Arc.
Bien que l’idée de « monument historique » circule dans les esprits depuis la Révolution française, ce n’est que le 31 décembre 1913 qu’une loi statuait sur la protection desdits bâtiments et définissait les critères de leur classement. Un siècle plus tard, les Journées européennes du Patrimoine ont pour thème national « Cent ans de protection ». Elles sont l’occasion, pour l’équipe de la médiathèque Lucie-Aubrac, de « faire évoluer les visites » qu’elle propose.
Depuis son ouverture, en 2001, ce temple vénissian du livre, du CD et du DVD n’a cessé de recevoir les curieux. « Les dix dernières Journées européennes du patrimoine ont été consacrées à de simples visites, explique Stephan Martinez, responsable de la programmation culturelle de la médiathèque et commissaire de l’exposition qui va être présentée. En outre, nous recevons entre 200 et 400 visiteurs par an, essentiellement des architectes du monde entier, auxquels s’ajoutent une centaine d’étudiants en architecture. »
En 2012, les responsables de la médiathèque avaient choisi d’évoquer la place de la nature dans la ville, suivant en cela la thématique rhônalpine (« Tous les patrimoines sont dans la nature »). Cette fois, ils vont coller totalement au thème national : « Plutôt que de ne parler que de la médiathèque, reprend Stephan, nous avons élargi la réflexion à l’ensemble de la cité. Nous proposons une exposition de photographies, réalisée grâce au service municipal de la Communication. Elle illustre le patrimoine architectural du XXe siècle à Vénissieux et les étapes de l’évolution urbaine de notre commune. »
Ces étapes se résument en trois grandes périodes : les années 20-30 avec les constructions de l’usine Berliet, de l’église Jeanne-d’Arc, de l’école Pasteur et de la Maison du peuple. Puis les années 60-70 avec l’explosion démographique des Minguettes mais aussi le nouvel hôtel de ville. Enfin, à partir des années 2000, la ville connaît un nouvel essor : bien entendu la construction de la médiathèque dessinée par l’architecte Dominique Perrault, l’arrivée du tram en 2009, mais aussi l’école de musique, le cinéma Gérard-Philipe, la Maison des associations Boris-Vian, le parking de la gare de Vénissieux, le centre hospitalier Les Portes du sud, etc.
« L’exposition comporte 17 photos, 17 lieux de la ville, reprend Stephan. Cette initiative est mentionnée dans le programme national des Journées européennes au titre de « Patrimoine du XXe siècle » ; elle est aussi un des vingt coups de cœur du Grand Lyon, sélectionnée parmi plus de 200 initiatives dans la région. »
Le rendez-vous est donné ce samedi 14 septembre à 14 heures à la médiathèque pour une balade commentée du patrimoine du XXe siècle, à travers l’exposition. On pourra ensuite se rendre en car jusqu’à l’église Jeanne-d’Arc de Parilly, où, à 15 heures, une visite guidée par Gérard Petit, président de l’association Viniciacum, évoquera le passé ouvrier de la ville. Il parlera longuement des vitraux de l’église. Dus au maître verrier belge Théodore-Gérard Hanssen, ils sont remarquables puisque y sont représentées les étapes de la vie d’une Sainte Famille ouvrière.
Vers 15h50, direction le futur groupe scolaire Joliot-Curie (un bâtiment BBC, c’est-à-dire basse consommation), qui sera présenté par Denis Guillet, architecte à la Ville de Vénissieux. « C’est grâce à l’aide de la direction municipale du Patrimoine, poursuit Stephan, que nous pouvons accéder à ce chantier. Nous irons ensuite, vers 16h20, à l’école Pasteur, où nous serons accueillis par Michel Patras, son directeur, et à nouveau par Denis Guillet, qui animera une visite particulière d’une classe. »
Le retour à la médiathèque se fera aux alentours de 17 heures. Ceux qui le souhaitent pourront alors bénéficier d’une visite guidée.
Pour conclure, Stephan indique que Dominique Perrault, l’architecte de la médiathèque qui a obtenu pour ce bâtiment le premier prix mondial d’architecture en 2002, vient d’être sélectionné pour une deuxième création dans l’agglomération : le projet Two Lyon à la Part-Dieu, qui comprendra un ensemble hôtelier, une tour de bureaux de 170 m et une galerie commerciale.

Parilly : mémoire d’un quartier
On l’a vu, l’église Jeanne-d’Arc, inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, fera partie de la visite organisée par la médiathèque. L’association Viniciacum, qui animera ce rendez-vous, guidera en tout cinq visites :
le samedi 14 septembre à 10h30, 14h15 et 15 heures, le dimanche à 10h30 et 14h30.
À proximité, en collaboration avec Viniciacum, le centre social de Parilly (27 bis, avenue Jules-Guesde) propose, samedi de 10 à 18 heures et dimanche de 10 à 17 heures une exposition « Mémoire du quartier Parilly au XXe siècle ».
Les nombreux documents photographiques montreront le Clos-Verger, l’avenue Jules-Guesde ou La Borelle et raconteront l’habitat, les fêtes mais aussi l’industrie et la vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *