Nuits de Fourvière : les radiations d'un site culturel

Nées en 1994, les Nuits de Fourvière vont présenter leur vingtième édition cet été, du 4 juin au 31 juillet. “Il y aura une vingt et unième édition l’an prochain, assure Jean-Jacques Pignard, vice-président chargé de la culture au Conseil général et président des Nuits, lors de la conférence de presse de présentation. Et j’espère qu’il en existera une vingt-deuxième. Le Département va disparaître, pour laisser un Département résiduel et rural. Mais je ne doute pas que le président et les élus de la future Eurométropole aient à cœur de maintenir cette manifestation.”Écartant d’un geste ces inquiétudes, il laisse à Dominique Delorme, directeur du festival, à son équipe et à ses invités le soin de présenter dans le détail les 42 spectacles, planifiés en 118 représentations, dont une trentaine au parc de Parilly. C’est là qu’entre le 28 juin et le 1er août (relâche les dimanches et le 15 juillet) va s’installer le cirque Plume et son nouveau show, “Tempus fugit”.
Deux productions théâtrales vont se partager l’honneur d’ouvrir l’édition  2013. Tout en haut du théâtre romain, au milieu du jardin de Cybèle, Gwénaël Morin va monter Sophocle et son “Antigone” (du 4 au 12 juin). Le metteur en scène, qui est aussi le directeur du théâtre du Point du jour, explique : “Je voulais exposer ce texte aux radiations du site. Et considérer cette expérience de l’imagination comme un acte politique responsable.” Il a choisi en outre d’inviter les volontaires à composer son chœur public. Aucune expérience n’est requise ; les répétitions auront lieu les samedis 13 et 20 avril, de 10 à 13 heures, au Point du jour, puis les 1er, 2 et 3 juin. Pour s’y inscrire, envoyer un courriel à antigone@nuitsdefourviere.fr
Parallèlement, sur la scène de l’Odéon, Georges Lavaudant proposera “Cyrano de Bergerac”, une création présentée le 4 juin en première mondiale (jusqu’au 12 juin), avec Patrick Pineau dans le rôle-titre.
À noter encore cinq autres créations : “FoResT”(cirque, Jérôme Thomas, du 7 au 15 juin), “Opus” (cirque et musique, avec Circa et le Quatuor Debussy, du 19 au 21 juin), “Carmen” (par l’Orchestra di Piazza Vittorio, du 23 au 26 juin), “Vies minuscules” (théâtre musical avec Franui et André Wilms, les 25 et 26 juin au théâtre de La Renaissance à Oullins), et “Anna” (du 29 juin au 2 juillet). Arrêtons-nous sur cette dernière : il s’agit de l’adaptation théâtrale, avec Cécile de France, d’un téléfilm réalisé en 1967 par Pierre Koralnik pour l’ORTF, mis en musique et joué par Gainsbourg, Anna Karina, Jean-Claude Brialy, Marianne Faithfull et quelques autres. C’était en couleurs, branché, pop et Nouvelle vague, complètement dans l’air du temps. Avec au moins un titre qui a traversé les époques : “Sous le soleil exactement”. Emmanuel Daumas a décidé de reprendre le sujet pour la scène et, commente-t-il, “il tient la route”.
Tous les ans, les Nuits proposent une expérience démesurée, un coup de force ou de folie. Cette année, Serge Valletti a décidé de courir un “marathon Aristophane”, le 8 juin de midi à minuit au théâtre du Point du jour, avec six pièces au programme (dont “L’assemblée des femmes”, “Les grenouilles”, “Lysistrata”, “Les oiseaux”). Mais pas que… “On attaque joyeusement par l’apéro, reprend Dominique Delorme, on écoute une pièce, puis un petit barbecue, puis une autre pièce…”

 

Woodkid, alias le Lyonnais Yoann Lemoine, partagera la scène avec l’Orchestre national de Lyon

Citons encore l’enfant prodige lyonnais Woodkid (8 juin), M (13 juin), Raphaël, Christophe et Buridane (cette dernière repérée aux Fêtes escales 2009) le 14 juin, la nuit du Moyen-Orient le 15 juin et, le lendemain, la nuit New York latino (avec Kid Creole & The Coconuts), du jazz avec Archie Shepp (17 juin), le trio Portal-Auzet-Jodlowski (3 juillet), Keith Jarrett, Gary Peacock et Jack DeJohnette (19 juillet), Diana Krall (22 juillet) et Melody Gardot (26 juillet). Et ce n’est pas tout : George Clinton et Rickie Lee Jones, Rufus Wainwright, Patti Smith, Crosby, Stills et Nash, Sinead O’Connor, Nick Cave, Higelin et Eicher, Lou Doillon, Salif Keita, Benjamin Biolay et Madness seront encore au programme. Côté hip-hop, on aura le choix entre une battle, IAM et Psy4 de la Rime. Bref, que du bonheur !

Billetterie : 04 72 32 00 00.
www.nuitsdefourviere.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *