Coupe de Fance : l'AS Minguettes rêve déjà d'un 16e

De nombreux supporters vénissians sont attendus samedi, à Feurs, pour le 32e de finale de coupe de France qui opposera l’AS Minguettes à Savigneux-Montbrison. “Une bonne cinquantaine d’anciens joueurs ont d’ores et déjà annoncé qu’ils feront le déplacement », annonce Marc Buisson, le directeur sportif du club du plateau. « Pour des raisons de sécurité, le club de Savigneux nous a demandé combien de personnes sont attendues, je n’ai pas su répondre. Ça peut varier d’une cinquantaine à 300.” Ce 32e de finale de coupe de France va se disputer au stade de Feurs, doté d’une tribune de quelque 800 places. Si l’AS Minguettes évolue plusieurs divisions au-dessus de son adversaire, l’issue du match reste incertaine. “On a remporté nos deux dernières rencontres de coupe après prolongations, et même aux penalties, prévient Karim Mokeddem, l’entraîneur. On connaît la glorieuse incertitude de cette épreuve. Et on se doit d’avoir les pieds sur terre. L’an dernier, cette même équipe nous a éliminés de l’épreuve.”
Autre paramètre, et non des moindres, qui incite à la méfiance : l’équipe vénissiane, après avoir démarré son championnat CFA 2 sur les chapeaux de roue, s’affichant même sur le podium durant quelques semaines, peine désormais et souffre des absences devenues préjudiciables de quelques cadres (Coste, Moktari ou Benbraïek pour ne citer qu’eux). Pire, l’attaque a du mal à trouver la faille face à ses adversaires. “Notre joueur offensif en forme,  Greg Kouam, a beaucoup donné depuis le début de saison, souligne l’entraîneur, il est tombé malade durant les fêtes, j’espère qu’il sera à 100 % de ses capacités. »  L’ASM ne pourra même pas compter sur sa nouvelle recrue, Halim Zouaoui, revenu au club il y a deux semaines après avoir essuyé le banc de Valence. Le club valentinois n’ayant pas encore envoyé la lettre de sortie.
Quelques soucis donc, mais le reste de l’effectif est fin prêt. Même ceux qui reviennent de blessures, sans parler de ceux qui n’ont guère joué en CFA2, ont été hyperactifs lors des derniers entraînements. Jouer un 32e de finale est un événement que tout joueur de foot amateur rêve de s’offrir. Sur la feuille de match, il y aura 18 noms griffonnés par Karim Mokeddem. Se qualifier pour les 16e de finale, tel est le premier objectif 2013 d’une bande de Vénissians dans laquelle Samir Daouadji, Stéphane Granturco, voire Jean-Louis Fernandez, neveu du médiatique Luis, font figure de piliers. Et qui sait ce que donnera le tirage au sport prévu dimanche soir ? Mais avant cela, il faut passer Savigneux-Montbrison. Coûte que coûte. Quitte à passer une nouvelle par les tirs aux buts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *