Un 8 décembre entre solidarité et musique

Froid dehors, chaud dans les cœurs ! La Fête de la Solidarité, organisée samedi 8 décembre, a attiré de nombreux Vénissians, réunis place Léon-Sublet.
Dès 16 heures, de nombreux stands étaient proposés : karts à pédales, structures gonflables, jeux en bois… De quoi ravir les plus petits, pendant que les plus grands se réchauffaient auprès des stands proposés par l’association Plein Centre, organisatrice de la soirée avec la Ville et le comité local du Secours populaire.
Car il n’était pas seulement question de s’amuser, ce samedi soir. Les Pères Noël verts du Secours populaire étaient en effet bien présents. Après avoir poursuivi leur collecte de jouets neufs, ils ont emmené les enfants pour un petit tour en calèche. De son côté, le boulanger Alexandre Dallery a fait démonstration de ses talents de sculpteur sur glace.
Mais que serait une fête sans musique ? Dans ce domaine, c’est Soul Flames, un groupe de melodic death metal de l’école de musique Jean-Wiener, qui a ouvert le bal. Des rythmes surprenants, qui n’ont pas manqué d’interpeller le public. Un bel échauffement, avant l’arrivée sur la place de la troupe F’Art Feu Lu. Laquelle a, à travers les rythmes du groupe Dionysos et sa Mécanique du cœur, proposé un spectacle pyrotechnique autour des aventures de Little Jack et de Miss Acacia, poursuivis et jalousés par Joe. Une belle façon d’achever une soirée haute en couleurs.

Plus de photos ? Retrouvez notre album Facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *