La section locale du PS dans la tourmente

La lettre, datée du 20 septembre, est signée Jacky Darne, 1er secrétaire fédéral du PS dans le Rhône. Elle s’adresse au président du Bureau national pour l’alerter sur les « graves dysfonctionnements de la section de Vénissieux ».
« Déjà le bureau fédéral s’était ému de ces difficultés après la désignation d’un nouveau secrétaire de section le 16 février 2012 (N.D.L.R. : il s’agit de Gérard Podgorski), rappelle Jacky Darne. Il était alors apparu que préalablement à ce vote, de nombreux paiements en espèces de cotisations, concernant 67 militants pour un montant de 1 425 euros, pouvaient entraîner une légitime suspicion. » Et le secrétaire fédéral de préciser : « À l’inverse, des personnes qui voudraient adhérer à la section ne font l’objet d’aucun contact. Nous pouvions espérer des améliorations avec l’élection d’un nouveau secrétaire. Or c’est le contraire, la section est en sommeil, elle ne s’est pas réunie depuis le 3 mars. » En conséquence de quoi Jacky Darne demande « la dissolution de la section ou d’autres mesures conservatoires (…), dans les plus brefs délais, avant le congrès (N.D.L.R. : qui aura lieu les 26, 27 et 28 octobre à Toulouse). »
Révélée le 27 septembre par l’hebdomadaire satirique Les Potins d’Angèle, l’information a fait grand bruit dans le landerneau politique.
Gérard Podgorski et Lotfi Ben Khelifa, le trésorier de la section, par ailleurs adjoint au maire de Vénissieux, ont répondu à ces accusations le 4 octobre dans un communiqué de presse. « Nous aurions préféré que le linge sale se lave en famille », déclarent-ils en préambule, avant de s’étonner de la lenteur de la démarche du bureau fédéral : « Comment comprendre qu’une fédération puisse attendre plus de sept mois pour faire état d’une situation soi-disant entachée de suspicions ? » Ils contestent les faits dont on les accuse. S’ils sont visés, laissent-ils entendre, c’est uniquement parce qu’ils ont affiché leurs ambitions pour les municipales de 2014, après les bons scores obtenus à Vénissieux aux élections législatives et présidentielle.
« Nous ne visons personne en particulier, réfute Jacky Darne. Nous souhaitons seulement remettre une section en bon ordre de marche. C’est d’autant plus important que les municipales approchent. Dans cette optique, il faut vite se remettre au travail afin d’être prêt à engager des discussions avec nos différents partenaires de gauche. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *