Cité scolaire Sembat-Seguin : un véritable échange humain et artistique

Lors du vernissage de l’exposition “Sputnik”, Antoine Castano, le proviseur de la cité scolaire Sembat-Seguin où se déroulait cette manifestation, se félicitait de la durée du projet “Une autre rue”, démarré en 2001 avec la présence d’œuvres de Jo Ciesla au sein d’un établissement scolaire. “Le premier projet a été mis en œuvre par l’un de nos enseignants de l’époque, Fabien Martinand. Il a évolué vers les classes à PAC pour devenir, aujourd’hui, une résidence. Guy Poirat, quatorzième artiste à avoir exposé dans l’établissement, va entamer avec nous sa troisième année.”Plasticien québécois installé dans la région, Guy Poirat a fabriqué avec les élèves de la cité une série de “satellites sur orbite”, grâce à des matériaux de récupération apportés par l’association Canhumanitaire, via Hôpital Assistance. Cette collaboration réussie entre la cité scolaire, la Ville (représentée par Yolande Peytavin, première adjointe chargée de la culture) et son service arts plastiques (représenté par son directeur, Jean-Charles Monot) présente “un aspect important”, ainsi que l’a signifié la première adjointe : “Construire un véritable échange humain et artistique avec les élèves.”

 

Le plasticien Guy Poirat et le proviseur de la cité scolaire, Antoine Castano

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *