L’imbroglio Veninov

Les problèmes de Veninov connaîtront-ils un jour une fin ? Ou est-ce l’usine qui est appelée à connaître une triste fin, comme le craignent -à nouveau- ses 90 salariés ? Au mois de mars, les nouvelles étaient pourtant rassurantes : le groupe Alkor-Venilia, auquel appartient Veninov, avait été racheté par Windhager-Garden, l’optimisme était de retour. Les machines de cette usine historique, à Vénissieux depuis 1874, allaient pouvoir repartir de plus belle. Le “géant” autrichien, qui avait réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros en 2010 dans le secteur du jardinage, était ambitieux pour le site vénissian. Il prévoyait d’investir 25 millions d’euros, et d’embaucher 140 personnes de plus. Un représentant de l’Aderly, l’agence pour le développement économique de la Région, s’est même déplacé en Autriche la semaine dernière pour finaliser le plan de développement et mettre en place le projet de financement. Mais rien de tout cela ne se fera.

“Ce lundi 23 mai, le directeur de l’usine, Philippe Azémard, nous a annoncé qu’Alkor-Venilia avait été racheté par M. Gerhard Nasel, avec le soutien d’un investisseur suisse”, explique Bernard Dhennin, au nom de l’intersyndicale CGT/CFDT. Nasel, un nom connu, puisque ce monsieur était un des représentants du principal actionnaire de… Alkor-Venilia, au moment des négociations l’hiver dernier. “On n’y comprend plus rien, reprennent les syndicats. Et surtout, nous sommes très inquiets : M. Nasel avait déjà essayé de racheter le groupe il y a deux ans, et son projet était de ne conserver que les sites de négoce, sans se préoccuper des lieux de production comme Vénissieux. Nous ne savons rien de ce qu’il compte faire aujourd’hui.” D’autant que depuis une quinzaine de jours, les machines sont à nouveau à l’arrêt, faute de trésorerie. “Nous avons demandé l’organisation d’une table ronde à la Préfecture, de toute urgence. À nouveau, la pérennité de l’usine est menacée.”

Une pensée sur “L’imbroglio Veninov

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 14 h 31 min
    Permalink

    Nous proposons ci-dessous une traduction du commentaire laissé par Peter Preis, l’un des nouveaux directeurs généraux d’Alkor-Venilia, nommé par le groupe autrichien Windhager.

    Messieurs

    Je viens d’avoir cet article et sa traduction. Il y a eu une mauvaise communication et je souhaite vous dire la vérité telle que je la connais. Ceci est mon opinion personnelle.

    Quand Windhager a pris possession d’Alkor-Venilia, nous ne connaissions pas toute la vérité à propos de la situation économique de la société. Nous avons investi plus de 5 millions d’euros, pour nous apercevoir que cette somme était largement insuffisante pour restructurer le groupe. Nous nous sommes rendus compte que seul un concept entièrement nouveau pourrait l’aider à survivre.
    Ce nouveau concept sera prochainement lancé, mais a besoin de l’aide d’investisseurs exterieurs. Windhager a bien planifié ces apports d’une part, et se focalisera sur la commercialisation des produits d’autre part.

    Ce nouveau concept intégrera Veninov dans une structure completement nouvelle. L’Aderly nous aide à organiser le nouveau financement avec des banques françaises et nous avons besoin de votre aide pour calmer le jeu de façon à favoriser la mise en oeuvre du montage financier.

    Ce projet est une chance entièrement nouvelle pour Veninov puisque si nous pouvons mettre en place un plan de financement, cela apporterait jusqu’à 150 nouveaux emplois, et conserverait les anciens.

    Enfin, je peux vous assurer d’une chose : Mr Nasel n’a pas acheté la societé et ne le fera pas. Windhager ne vendra des actions qu’à la condition que le nouveau projet obtienne suffisamment de garanties ; à défaut, il deviendrait beaucoup plus logique d’aller au dépôt de bilan. Il ne s’agit ni de spéculation, ni de calculs.

    En particulier maintenant, la compagnie a besoin de tous les soutiens pour pouvoir mettre en place cette nouvelle structure.

  • 24 mai 2011 à 13 h 30 min
    Permalink

    Dear Sirs,

    I just got this article and a translation. There is a lot of misscommunication going on and I would like to tell you the truth as far as I know it. This reflects my private opinion.

    When Windhager took over AVG we did not know the whole truth and economical situation of the company. We invested over 5 million Euro and ended to see that this is far not enough money to restructure the group. We did realise that only a complete new concept will be able to help to survive.
    This whole new concept is about to be started but needs some help from outside investors.
    Windhager did organise this investors on the one side and will concentrate on product sales on the other side.
    The new concept approach is to setup veninov in a complete new structure. Aderly is helping to setup the new financing with french banks and we need your help to keep calm and fair with information to be able to succeed with this financing project.
    This project is an absolute new chance for Veninov as, if we can get the financing set up it will bring up to 150 new jobs to the site and save the old ones.
    At the last: what I can tell you for sure – Mr. Nasel did not buy the company and will not buy it. Windhager will only sell the shares, if a comitment for the new project and for additional investment is done otherwise it would make more sense to go into bankruptcy. There is no room for any speculation or tactics.
    Especially now the company needs every support to be able to organise this new structure.
    Best regards P.Preis

  • 24 mai 2011 à 13 h 30 min
    Permalink

    Dear Sirs,

    I just got this article and a translation. There is a lot of misscommunication going on and I would like to tell you the truth as far as I know it. This reflects my private opinion.

    When Windhager took over AVG we did not know the whole truth and economical situation of the company. We invested over 5 million Euro and ended to see that this is far not enough money to restructure the group. We did realise that only a complete new concept will be able to help to survive.
    This whole new concept is about to be started but needs some help from outside investors.
    Windhager did organise this investors on the one side and will concentrate on product sales on the other side.
    The new concept approach is to setup veninov in a complete new structure. Aderly is helping to setup the new financing with french banks and we need your help to keep calm and fair with information to be able to succeed with this financing project.
    This project is an absolute new chance for Veninov as, if we can get the financing set up it will bring up to 150 new jobs to the site and save the old ones.
    At the last: what I can tell you for sure – Mr. Nasel did not buy the company and will not buy it. Windhager will only sell the shares, if a comitment for the new project and for additional investment is done otherwise it would make more sense to go into bankruptcy. There is no room for any speculation or tactics.
    Especially now the company needs every support to be able to organise this new structure.
    Best regards P.Preis

  • 24 mai 2011 à 13 h 30 min
    Permalink

    Dear Sirs,

    I just got this article and a translation. There is a lot of misscommunication going on and I would like to tell you the truth as far as I know it. This reflects my private opinion.

    When Windhager took over AVG we did not know the whole truth and economical situation of the company. We invested over 5 million Euro and ended to see that this is far not enough money to restructure the group. We did realise that only a complete new concept will be able to help to survive.
    This whole new concept is about to be started but needs some help from outside investors.
    Windhager did organise this investors on the one side and will concentrate on product sales on the other side.
    The new concept approach is to setup veninov in a complete new structure. Aderly is helping to setup the new financing with french banks and we need your help to keep calm and fair with information to be able to succeed with this financing project.
    This project is an absolute new chance for Veninov as, if we can get the financing set up it will bring up to 150 new jobs to the site and save the old ones.
    At the last: what I can tell you for sure – Mr. Nasel did not buy the company and will not buy it. Windhager will only sell the shares, if a comitment for the new project and for additional investment is done otherwise it would make more sense to go into bankruptcy. There is no room for any speculation or tactics.
    Especially now the company needs every support to be able to organise this new structure.
    Best regards P.Preis

  • 24 mai 2011 à 13 h 30 min
    Permalink

    Dear Sirs,

    I just got this article and a translation. There is a lot of misscommunication going on and I would like to tell you the truth as far as I know it. This reflects my private opinion.

    When Windhager took over AVG we did not know the whole truth and economical situation of the company. We invested over 5 million Euro and ended to see that this is far not enough money to restructure the group. We did realise that only a complete new concept will be able to help to survive.
    This whole new concept is about to be started but needs some help from outside investors.
    Windhager did organise this investors on the one side and will concentrate on product sales on the other side.
    The new concept approach is to setup veninov in a complete new structure. Aderly is helping to setup the new financing with french banks and we need your help to keep calm and fair with information to be able to succeed with this financing project.
    This project is an absolute new chance for Veninov as, if we can get the financing set up it will bring up to 150 new jobs to the site and save the old ones.
    At the last: what I can tell you for sure – Mr. Nasel did not buy the company and will not buy it. Windhager will only sell the shares, if a comitment for the new project and for additional investment is done otherwise it would make more sense to go into bankruptcy. There is no room for any speculation or tactics.
    Especially now the company needs every support to be able to organise this new structure.
    Best regards P.Preis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *