Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Max-Barel : les parents d’élèves occupent la maternelle

Les parents d’élèves de la maternelle Max-Barel en ont assez. Ils occupent depuis ce matin l’école maternelle. Mmes Hamani et Alcaraz, respectivement présidente et trésorière de la FCPE, expliquent : “Depuis sept semaines, l’enseignante d’une classe de maternelle à double niveau moyenne section-grande section est absente. Elle ne reviendra pas avant la fin de l’année, puisque son arrêt est suivi par son congé de maternité.” Et d’ajouter : “En élémentaire et en maternelle, nous avons comptabilisé depuis le début de l’année 91 jours de non-remplacement d’enseignant. Trouvez-vous cela normal ? Nos enfants, pendant ce temps, ils vont d’une classe à l’autre ou bien ils restent à la maison. Cette situation est intolérable. Vendredi, l’inspecteur de l’éducation nationale nous avait promis un remplaçant pour ce lundi matin. Il n’est pas là. Son arrivée est repoussée à demain. C’est pourquoi  nous avons décidé d’occuper l’école jusqu’à ce que nous ayons l’assurance que quelqu’un vienne prendre en charge nos enfants.” Christian Falconnet, adjoint en charge des affaires scolaires, est venu apporter son soutien aux parents.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Le programme de la Cité internationale des arts du cirque a été voté par les élus métropolitains. L'équipement s'élèvera à proximité du métro Parilly.

Portraits

Depuis 25 ans, Josy Ingargiola travaille comme bénévole au Secours populaire de Vénissieux, dont elle fut la responsable pendant 15 ans.

Actus

Le député sortant, Idir Boumertit, qui part sous la bannière du Nouveau Front Populaire, sera opposé à cinq autres candidats, dont deux d'extrême droite.

Actus

Ce 19 juin, les élèves des ateliers Henri-Matisse exposaient leurs productions de l'année à la salle Irène-Joliot-Curie.

Actus

« La commémoration de cet appel s’inscrit dans un contexte lourd de menaces », a souligné le maire, Michèle Picard.