Les impôts du Grand Lyon n’augmenteront pas en 2011, et peut-être jusqu’en 2014

C’est une bonne surprise : alors que le Grand Lyon avait laissé entendre qu’il pourrait augmenter les taux de fiscalité locale de 10 % en 2011, il n’y aura finalement pas de hausse. Mieux : cette pause fiscale pourrait se prolonger jusqu’à la fin de ce mandat, soit 2 014. Le président, Gérard Collomb, explique cette décision par des recettes plus élevées que prévu, dues à la bonne dynamique de l’agglomération au niveau des entreprises. “Le compte administratif fait apparaître 42 millions d’euros de rentrées supplémentaires, a précisé Jacky Darne, vice-président en charge des Finances. Cela compense largement les hausses d’impôts que nous avions envisagées. Dans le contexte actuel, marqué par une forte pression sur le pouvoir d’achat des ménages, le Grand Lyon se devait d’envoyer ce signal.”
Cette décision a été prise ce lundi matin en bureau exécutif, elle devrait être entérinée lors du conseil communautaire du 18 avril. Gérard Collomb a par ailleurs annoncé la création prochaine d’une SEM (Société d’économie mixte) patrimoniale, qui “sera un outil supplémentaire pour acquérir des locaux commerciaux dans les quartiers en renouvellement urbain de l’agglomération, et pour développer des pépinières d’entreprises”. Le président a notamment cité Vénissieux, en particulier l’opération Vénissy. “Cela permettra de réaliser des opérations qui ne verraient pas le jour sans l’appui de la puissance publique”, a ajouté Jacky Darne. 60 millions d’euros d’investissements sont déjà prévus au travers de cette SEM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *