Devant le centre nautique, une forte mobilisation

Michèle Picard, maire de Vénissieux, avait donné rendez-vous  jeudi 2 décembre, à tous ceux “qui œuvrent pour le vivre ensemble”, afin de dénoncer l’incendie qui a ravagé le centre nautique. Plusieurs centaines de personnes ont répondu  à son appel.

Dans son discours, le maire a révélé que les investigations semblent confirmer la nature criminelle et volontaire de l’incendie. “Une poubelle, d’où serait parti le feu, a été déplacée contre la façade de l’équipement. Si ces éléments venaient à être confirmés, nous voulons faire part de notre colère. Nous refusons cette violence, cette atteinte grave faite aux Vénissians, aux Saint-Foniards et aux Lyonnais.

« De ce désastre, ajoutait Michèle Picard, nous allons sortir par le haut et apporter une réponse collective des citoyens impliqués dans la vie de la cité. J’en appelle à la citoyenneté de tous, à la responsabilité. Nous ne laisserons pas briser les solidarités indispensables au vivre ensemble. C’est un défi que nous allons relever ensemble.”
Pour donner des réponses rapides aux utilisateurs, aux associations hébergées au CNI, aux licenciés, un travail “inter-communal” doit se mettre en place. Pourtant force est de constater que si la position vénissiane est clairement explicitée, celles des autres communes sont encore dans le flou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *