Les élections annulées, le service public continue

Avant même la confirmation par le Conseil d’État de l’annulation des élections municipales, des rumeurs couraient, parfois fantaisistes, parfois délibérément alarmistes : la ville s’arrête, on ferme, les fonctionnaires ne seront pas payés… Il se dit tant et tant de choses, qu’il fallait bien qu' »Expressions » essaie de tirer la situation au clair.

Lire la suite