Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Vénissieux en rire : l’humour aux trousses

Grâce à Hamid Ferkioui et son association La Perche, le stand up s’est installé dans la commune. Avec un festival programmé au Théâtre de Vénissieux, cette année du 14 au 19 juin.


Officiellement, Vénissieux en rire, festival de stand up organisé par Hamid Ferkioui et son association La Perche, se tiendra au Théâtre de Vénissieux les 14 et 15 juin. Une autre date s’est rajoutée, toujours au théâtre, qui ne s’inscrira pas dans le cadre du festival… mais c’est tout comme.

Hamid raconte : “Le Comte de Bouderbala, qu’on a programmé en 2022, m’appelle et me dit qu’il a parlé de Vénissieux avec Amine Radi et que ce dernier aimerait bien venir jouer ici.”

Une proposition que le Vénissian ne pouvait bien sûr refuser. Aussitôt, Hamid voit avec le Théâtre de Vénissieux si une date peut être disponible et c’est donc le 19 juin à 20h45 que l’on pourra applaudir Amine Radi dans son nouveau spectacle, L’Expert-humoriste, qu’il vient de présenter en mai à Dubaï et début juin à Genève et Londres. Et qu’il ira quatre jours plus tard jouer à New York !

Soso la Barbe au théâtre le 14 juin

C’est un Vénissian du Moulin-à-Vent, Soso la Barbe, à qui reviendra l’honneur d’ouvrir le festival le 14 juin avec son spectacle Sans transition. “Avec Farouk Wahrani, reprend Hamid Ferkioui, Soso est un fidèle du festival et du Satie Comedy Club que nous programmons toute l’année salle Érik-Satie.”

Soso est, quant à lui, bien heureux de revenir sur les planches du théâtre, où il avait assuré la première partie de Farouk Wahrani l’an dernier. “Cela fait un an que mon spectacle tourne, se réjouit-il, et j’ai pas mal bougé à Mulhouse, Strasbourg, Annecy, Montauban, Montpellier, Marseille et en Suisse. Je ressens la fierté d’être Vénissian et Lyonnais car c’est très important de mettre en avant le stand up local. On dit souvent qu’il faut percer à Paris, je préfère le faire ici !”

Soso rêve d’une Biennale des arts lyonnais qui ferait la promotion de tous les arts : théâtre, danse, humour, musique, graff… Et il ajoute : “On a du talent à Lyon… et à Vénissieux !”

Lui qui a posé sur sa tête une double casquette d’humoriste et de programmateur — il orchestre des plateaux à l’Espace Gerson, Annecy, etc. —, il reconnaît “une double fatigue”. “Ce n’est pas tant la scène qui fatigue que ses à-côtés : la route, le rythme de vie…”

Avec Yacine Rharbaoui et l’équipe du CGR de Brignais, il est également à l’origine du Yes Comedy Club qui se déroule au multiplexe. “C’est un nouveau concept de pratiquer le stand up dans un cinéma. Nous en sommes à la troisième édition et c’est vraiment cool. Et cela permet d’amener un autre public au cinéma. Le prochain aura lieu le 28 juin”

Reconnaissant que Sans transition a évolué depuis sa création, Soso promet, le 14 juin, des sketches inédits. “Je ne suis pas un humoriste à messages mais j’aime faire réfléchir les gens alors qu’au début, je préviens le public qu’il ne va pas apprendre grand chose. À la fin du spectacle, je parle du fait que j’ai sauté des classes et que je veux vivre de ma passion… Memento mori — NDA : ce qui, en latin, signifie qu’il faut garder présent à l’esprit que l’on va tous mourir un jour —, on fait ce qu’on a envie. J’ai grandi à Vénissieux dans les années 90, dans le quartier multiculturel du Moulin-à-Vent. C’est cela, la France que j’aime, tous mélangés ! Je veux me jouer des clichés, moi qui les ai combattus toute ma vie.”

Soso aime particulièrement jouer avec les spectateurs qui font toujours preuve, remarque-t-il, de répartie. “J’aime ces interactions, ce qu’on appelle le crowd work, le travail avec le public, et qui permet toujours d’amener une touche supplémentaire.”

Pour le 14 juin, il sait que, parmi les 600 spectateurs, certains ne l’auront jamais vu et d’autres le connaîtront. “Je veux réussir à faire rire toute la salle”, prévient-il. Et on le croit volontiers sur parole.

… et Booder le lendemain

Le 15 juin, ce sera au tour de Booder d’arpenter la scène du Théâtre de Vénissieux. “Pour lui, rappelle Hamid Ferkioui, c’était déjà complet quinze jours avant.” Il faut dire que l’humoriste, qui a démarré ses one-man shows il y a vingt ans, n’a jamais quitté le devant de la scène, d’autant qu’il est l’un des invités récurrents d’Arthur et de son émission Vendredi tout est permis. Booder fait également partie de l’équipe des Grosses Têtes.

Au Théâtre de Vénissieux (8, bd Laurent-Gérin), Soso la Barbe le 14 juin à 20h45, Booder le 15 juin à 20h45 et Amine Radi le 19 juin à 20h45.
Places en vente sur Billet Réduc.

Djamil le Shlag
Bien connu des auditeurs de France Inter — il intervenait dans l’émission de Charline Vanhoenacker dont il vient de démissionner en direct, en soutien à Guillaume Meurice mis à pied pour sa blague sur Netanyahou —, Djamil le Shlag viendra présenter son spectacle Premier round le 22 juin à la salle Érik-Satie, dans le cadre du Satie Comedy Club programmé par La Perche.
“La session de 19 heures étant d’ores et déjà complète, assure Hamid Ferkioui, président de l’association vénissiane, nous en avons rajouté une deuxième session, pratiquement complète elle aussi.”
Places en vente sur Billet Réduc.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Portraits

Ce n'est pas pour ses performances sur le 42 km que Stéphanie Tranchand a été sélectionnée pour le marathon de Paris "bis", réservé aux...

Culture

Respectivement chanteuse et batteur de Da Break, un groupe programmé ce 12 juillet aux Fêtes escales, Jennifer "Hawa" Zonou et Rémy Kaprielan nous ont...

Culture

Deux soirées et une journée qui installeront dans les mémoires, à n’en pas douter, d’excellents souvenirs. Du 12 au 14 juillet, les Fêtes escales,...

Actus

On comptabilise notamment 265 patrouilles sur des sites repérés comme des lieux de regroupements, en particulier dans le quartier du Centre.

Actus

Michèle Picard a présenté, jeudi 11 juillet, les travaux en cours dans plusieurs structures municipales. Gros plan sur quatre chantiers.