Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Grandes Terres : les Brigades Nature recrutent des éco-gardes

Ces bénévoles patrouilleront dans les Grandes Terres et quatre autres Espaces naturels sensibles (ENS) de la Métropole à compter de mi-février 2024.

Photo Éco-gardes des Yvelines.

Avis aux amoureux de la nature et amateurs de biodiversité : les Brigades Nature Rhône enrôlent une dizaine de volontaires pour protéger 5 des 13 Espaces naturels sensibles (ENS) du territoire. Ce dispositif, nommé “Eco-garde”, l’association délégataire de la Métropole de Lyon l’a calqué sur le modèle déployé en région parisienne, dans le département des Yvelines (78).

Dès février 2024, les éco-gardes rhodaniens  seront chargés de sensibiliser les promeneurs, cyclistes et coureurs sur les enjeux environnementaux des milieux naturels et participer au maintien et au développement de la biodiversité. Chaque week-end, ces bénévoles, par groupes de deux à quatre, feront la promotion d’un tourisme respectueux de l’environnement et auront tout le loisir de faire découvrir la faune et la flore de ces écrins.

Des incivilités en hausse dans les Espaces naturels sensibles

“Suite aux constats d’une forte hausse de fréquentation des Espaces naturels sensibles de la Métropole de Lyon et, de ce fait, d’une hausse des incivilités face au respect de la nature, il s’agit de faire de la médiation avec certains usagers”, justifie Michèle Lorillon, directrice des Brigades Nature du Rhône dans son programme d’actions. Les éco-gardes ne seront pas assermentés. Ils seront chargés “de faire remonter les informations de terrain aux instances compétentes, telles que la présence d’arbres morts sur un sentier, le constat d’un dépôt sauvage ou la présence d’animaux morts ou blessés.”

Leur zone d’intervention s’étend notamment sur le plateau des Grandes Terres, ce bout de campagne de 401 hectares que se partagent les communes de Feyzin, Corbas et Vénissieux. Durant la première année d’expérimentation, ils sillonneront également quatre autres sites de l’agglomération : le Vallon de l’Yzeron (Craponne, Francheville), les Hautes-Barolles (Saint-Genis-Laval), le Biézin (Décines-Charpieu, Chassieu, Meyzieu) et les Échets (Val de Saône).

Les candidats seront sélectionnés en novembre. Deux sessions de formations suivront, en janvier et février 2024 : la première dans les Yvelines ; la seconde dans les ENS lyonnais. Nous recherchons des bénévoles sans profil particulier, les seules conditions à remplir sont d’avoir la majorité, habiter dans les alentours de la Métropole de Lyon et la motivation, précise Marlène Lejeune, chargée de mission. Dans le cadre de ce projet, nous nous détachons de l’insertion. Toute personne ayant l’envie et la motivation de s’engager pour le dispositif est la bienvenue.” Le point de ralliement des éco-gardes sera aménagé au parc de Parilly, où stationnera le véhicule de service muni d’un gyrophare vert.

___

Pour se renseigner et postuler : ecogardes69@gmail.com

 

 

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Sports

La lanceuse de disque, qui s'entraîne au parc de Parilly, aura l'honneur de porter le drapeau tricolore, le 26 juillet, lors de la cérémonie...

Actus

La 7e édition des Grandes Terres en fête vous donne rendez-vous le samedi 1er juin, au Fort de Feyzin, à partir de 11 heures.

Sports

Dans le cadre des Jeux métropolitains, deux journées de sport inclusif sont proposées à Parilly les vendredi 3 et samedi 4 mai.

Actus

La Pizza du Clos Verger, à qui la Métropole a demandé de quitter son emplacement à compter du 1er mars 2023, a obtenu l’autorisation...

Actus

Le 29 octobre, une marche est organisée à Parilly pour sensibiliser à l'AVC pédiatrique. On peut d'ores et déjà s'y inscrire.