Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Jean Sangally : un copain d’abord

Les 9 et 10 août prochains, dans le cadre de la manifestation lyonnaise Tout le monde dehors, sont programmés deux concerts gratuits du Vénissian Jean Sangally.

Installé à Vénissieux depuis de nombreuses années, Jean Sangally vit la musique aussi bien qu’il la joue. Il a à son répertoire plusieurs blues, dont quelques-uns composés par lui-même, et reprend avec talent et bonhommie les chansons de Georges Brassens. Sans compter qu’entre deux mélodies à la guitare, il raconte des anecdotes, des rencontres — de BB King à Marcel Zanini —, des blagues qui lui assurent l’écoute attentive du public. N’ayons pas peur des mots, Jean Sangally est un grand monsieur de la chanson et l’on se précipite à chacun de ses concerts.

Sa dernière prestation vénissiane était, le 28 juin dernier, au cinéma Gérard-Philipe, à l’occasion de la présentation de La Ballade des gens qui sont nés quelque part, une web-série tournée par des jeunes dans leur commune, sous la direction de Slimane Bounia (compagnie Traction Avant). Jean y apparaissait et, surtout, chantait l’intégralité de la bande originale, tirée de Brassens. Et il fallait entendre, dans le dernier épisode, toutes ces jeunes voix reprendre, avec l’aide de Jean, le titre éponyme. Jean qui, pour eux tous et pour tous ceux qui l’écoutent, est un copain d’abord, digne de figurer dans la bande du poète sétois.

Jean Sangally reprend dont sa guitare sous le bras et va continuer à se gratter le ventre en chantant des chansons. Le public en voudra, c’est sûr, et il les sortira dare-dare à l’occasion de Tout le monde dehors, la manifestation estivale lyonnaise : le 9 août à 20 heures au square Delfosse (2e arrondissement) et le 10 août, à la même heure, place Guichard (3e arrondissement). Le concert s’intitule De l’Afrique au blues et on y entendra certainement du blues et du Brassens, ainsi que des titres que Jean a composés dans sa langue natale camerounaise, le Ngoumba. Il sera accompagné par Éric Diochon à la basse, Hervé Imbert à la batterie et Patrice Foudon au saxophone. Les deux soirées sont gratuites.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Culture

Respectivement chanteuse et batteur de Da Break, un groupe programmé ce 12 juillet aux Fêtes escales, Jennifer "Hawa" Zonou et Rémy Kaprielan nous ont...

Culture

Deux soirées et une journée qui installeront dans les mémoires, à n’en pas douter, d’excellents souvenirs. Du 12 au 14 juillet, les Fêtes escales,...

Actus

On comptabilise notamment 265 patrouilles sur des sites repérés comme des lieux de regroupements, en particulier dans le quartier du Centre.

Actus

Michèle Picard a présenté, jeudi 11 juillet, les travaux en cours dans plusieurs structures municipales. Gros plan sur quatre chantiers.

Sports

La lanceuse de disque, qui s'entraîne au parc de Parilly, aura l'honneur de porter le drapeau tricolore, le 26 juillet, lors de la cérémonie...