Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Une facture multipliée par six en un an !

Les copropriétaires de la résidence du Parc de Parilly sont confrontés à une hausse spectaculaire de leur facture de gaz.

La crise énergétique impacte de nombreux foyers, et les copropriétés sont loin d’être épargnées. Illustration, auprès des copropriétaires de la résidence du Parc de Parilly, rue Joseph-Deschamps : leur facture de gaz a explosé en un an, avec des charges de gaz naturel qui sont passées de 53 000 euros à près de 300 000 euros. Soit une augmentation de plus de 550 % !

La raison ? Le placement en cessation de paiement, en août dernier, du précédent fournisseur de gaz de la résidence. Le conseil syndical de la résidence reçoit alors un mail de son courtier, l’invitant à choisir un nouveau contrat dans les quatre heures… sauf que le prix du mégawattheure est passé de 35 euros à 211 euros.

« Dans l’urgence, trois membres du conseil syndical ont opté pour la proposition de TotalEnergies, explique Brahim Bendahmane, propriétaire et membre du conseil syndical. Les deux propositions étaient équivalentes, mais celle de TotalEnergies promettait une baisse progressive du prix du mWh. Mais nous nous retrouvons face à une facture colossale, que nous ne pouvons pas payer. »

Pourtant, pour compenser cette spectaculaire hausse tarifaire, les copropriétaires ont pris des mesures d’urgence. Ils ont notamment baissé la température du chauffage à 17 degrés. « Et ce, alors qu’on a une centenaire, des personnes malades du cancer, des enfants en bas âge, résume l’un des copropriétaires. Mais ça n’a pas suffi. Nous n’avons pas de gros moyens dans cette résidence, le montant de la facture, c’est une impasse. Comment voulez-vous payer une douloureuse de plusieurs centaines d’euros, avec une retraite d’à peine 1 000 euros par mois ? »

Pour tenter de sortir de cette situation, une rencontre est prévue avec des responsables de TotalEnergies, ce jeudi en début d’après-midi. « Nous avons essayé de faire parler de nous, reprend Brahim Bendahmane, et cela a fonctionné puisque nous allons pouvoir échanger avec notre fournisseur. C’est d’autant plus injuste que depuis la signature de ce contrat, les prix du gaz naturel ont baissé. Nous espérons trouver un accord avec eux pour revenir dans des sphères tarifaires plus acceptables… »

D’ici là, plusieurs copropriétaires ont indiqué ne pas accepter de payer leur facture. « De toute façon, on ne pourrait pas, même si on le voulait… »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Culture

Face à la morosité ambiante, la Machinerie (qui regroupe le Théâtre et "Bizarre !") mise sur la légèreté pour sa prochaine saison.

Actus

Élu au conseil municipal de Vénissieux de 1977 à 2001, ancien adjoint au maire, Claude Dilas est décédé cette semaine.

Actus

À partir du 17 juin, la Métropole de Lyon et Ecosystem lancent la collecte gratuite à domicile de vos gros appareils électroménagers.

Actus

Elle sera effective à partir du 17 juin, sur la moitié Est du parking de Vénissy : 37 places avec une durée de stationnement...

Actus

Dans un communiqué de presse publié en fin de matinée, tous les groupes de la majorité municipale s'engagent dans l'union pour "battre Macron et...