Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Compostage : les Alchimistes touchent le pactole

La jeune entreprise qui transforme les déchets alimentaires en compost vient de lever 10 millions d’euros. Une aubaine pour sa branche vénissiane.

Gaëtan Lepoutre compte maintenir l’activité de compostage à Vénissieux.

Les spécialistes du traitement des biodéchets peuvent nourrir de nouvelles ambitions. Début février, le groupe d’entrepreneurs Les Alchimistes a levé 10 millions d’euros à l’échelle nationale. La société Amundi, engagée dans l’économie sociale et solidaire via son fonds Finance et Solidarité, menait le tour de table.

La branche régionale des Alchimistes, basée sur le site Usin Lyon Parilly depuis avril 2021, touchera une partie de cette somme pour poursuivre sa croissance. Sur leur plateforme de compostage du boulevard Marcel-Sembat, les Alchimistes sont aujourd’hui à l’étroit : ils y collectent environ 3 000 tonnes de déchets alimentaires par an.

  • Les camions des Alchimistes sillonnent le territoire pour colleter les déchets alimentaires.
  • Emmanuel pèse des bacs marrons à l'intérieur desquels les biodéchets sont scrupuleusement triés.
  • Le marc de café est riche en azote et phosphore.
  • Il faut une tonne de biodéchets pour produire 150 kg de compost.
  • Ces épluchures de légumes et coquilles d'œuf serviront à fertiliser les sols.
  • Dans ce bol géant, du broyat de bois est incorporé aux déchets organiques.
  • L'odeur de décomposition pique un peu le nez.
  • La magie s'opère sous ces grosses bâches, dans les cellules de maturation.
  • Gaëtan Lepoutre compte maintenir l'activité de compostage à Vénissieux.

Cet apport leur permet de conquérir de nouveaux territoires. « On va pouvoir démarrer de nouvelles activités dans l’année, promet Gaëtan Lepoutre, cofondateur et directeur associé. Le parcours n’est pas fléché mais ce pourrait être à Clermont-Ferrand, Grenoble ou Chambéry. On va toucher de nouveaux clients et continuer à embaucher. »

Avant cela, les Alchimistes commencent leur ruée vers l’ouest : « On s’installe à Oullins dans un mois. C’est une plateforme dédiée à la logistique et à la préparation au compostage d’une capacité de 6 000 tonnes. Elle servira à collecter les bacs marron de nos clients professionnels. »

Une démarche encouragée par la loi

Pour les Alchimistes, tous les signaux sont au vert. Collecter et transformer le déchet numéro un des Français est dans l’air du temps. Cette activité s’inscrit dans un contexte réglementaire favorable. En effet, tous les ménages sont invités à trier leurs déchets alimentaires à partir du 1er janvier 2024. La mise à disposition de bacs de tri ou de composteurs individuels ou collectifs est prévue par la loi du 10 février 2020 contre le gaspillage et pour l’économie circulaire. Les collectivités territoriales n’y couperont pas.

La Métropole de Lyon recense aujourd’hui 684 composteurs de quartier ou en pied d’immeuble, dont sept à Vénissieux. Toutes les entreprises participeront à cet effort, quel que soit leur volume de biodéchets.

« Si la loi accompagne le compostage, c’est que notre démarche est positive, observe Gaëtan Lepoutre. Les sols se dégradent. Or, sans sols fertiles, il n’y a pas de nourriture. Le compost permet non seulement d’avoir des sols vivants, amis aussi de gérer les périodes de sécheresse et de fortes précipitations. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Ce spécialiste de la recharge électrique et du stockage énergétique vient d'inaugurer son usine pilote sur le site industriel d’Usin Lyon Parilly.

Actus

Ces bacs publics destinés aux déchets alimentaires, en cours de déploiement dans l'agglo, seront installés à Vénissieux entre septembre et octobre 2024.

Actus

L’entreprise, jusqu’ici basée dans le quartier de Parilly à Vénissieux, a inauguré mardi à Saint-Fons sa "gigafactorie" dédiée à la production de piles à...

Actus

Le site industriel du boulevard Marcel-Sembat se dote de ses deux premiers bâtiments neufs de 5 000 m² chacun. Leur inauguration a eu lieu...

Actus

Collégiens, lycéens, professeurs, prescripteurs, demandeurs d’emploi et travailleurs en reconversion sont attendus à La Ruche industrielle le 28 novembre.