Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Lycée Marcel-Sembat : une réponse (en partie) satisfaisante du rectorat

Après deux semaines agitées, le rectorat a annoncé la mise en place de nouvelles mesures pour apaiser la situation.

Le 28 mars dernier, une majorité des professeurs du lycée Marcel-Sembat se mettaient grève pour alerter l’académie de la dégradation de leurs conditions de travail et du climat tendu dans l’établissement. Des élèves parfois violents, des dysfonctionnements au sein même de la vie scolaire : les problèmes soulevés par les enseignants étaient nombreux. Suite à cette mobilisation, le rectorat a accepté de recevoir une délégation pour tenter d’apaiser la situation.

Ce lundi, le lycée a eu un retour de l’académie. D’ici les vacances de printemps, « un temps de concertation » va être mis en place au sein de l’établissement avec notamment une analyse du fonctionnement du service de la vie scolaire faite par un inspecteur. Toujours au niveau de la vie scolaire, l’équipe enseignante a également réussi à obtenir un AED (assistant d’éducation) supplémentaire. Une nouvelle proviseure est aussi arrivée dans l’établissement afin de remplacer l’ancien, en arrêt maladie depuis plusieurs semaines.

Cependant, pour les représentants des enseignants, « la réponse [du rectorat, ndlr] ne satisfait qu’en partie la demande des personnels », puisque d’autres demandes importantes n’ont pas été accordées : « La nécessité de moyens pérennes pour la rentrée prochaine demeure entière, déplore le communiqué. Un deuxième poste de CPE à temps plein, des effectifs réduits et des heures postes sont indispensables pour garantir une qualité d’enseignement et un suivi efficace des élèves. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Une trentaine de salariés du Groupe hospitalier des Portes du Sud a fait grève ce mercredi afin de réclamer une revalorisation des salaires et...

Actus

Pour la troisième fois en trois semaines, des salariés de Renault Trucks se mobilisent pour une augmentation de salaire.

Actus

L’intersyndicale a mobilisé environ 2 200 manifestants, mardi après-midi, devant la préfecture. Les grévistes réclament de meilleurs salaires et s’inquiètent des récentes réquisitions.

Actus

Face à l’inflation galopante, les salariés de Renault Trucks se mobilisent pour maintenir leur niveau de vie.

Actus

Une vingtaine de membres de l’établissement se sont retrouvés jeudi soir devant le collège afin de demander un CPE en plus.